Il est recommandé de garder votre ami félin à l’intérieur par certaines organisations assez importantes, notamment l’Association américaine des médecins vétérinaires (AVMA) et la Société américaine pour la prévention de la cruauté envers les animaux (ASPCA). En faisant de votre chaton un “animal d’intérieur” exclusif, vous optimisez sa santé et sa longévité.

De nombreux propriétaires d’animaux s’inquiètent du bonheur de leur chat, pensant que Whiskers va devenir fou s’il est enfermé dans la maison toute la journée – mais ce n’est pas forcément le cas.

Cinq façons de faire en sorte que votre chat d’intérieur se sente “chez lui”.

Espace

Régime alimentaire

Socialisation

Jouer à

En plein air

En lui offrant un environnement approprié, votre chat aura tous les stimuli positifs dont il a besoin sans prendre les risques de la vie sauvage en plein air. L’astuce est l’enrichissement qui encourage les comportements naturels (sans détruire votre maison). Lisez ce qui suit pour découvrir cinq façons de rendre votre chat d’intérieur heureux.

1. Espace

Les chats sont célèbres pour leur attitude supérieure. Ils aiment se sentir comme la royauté de la maison et s’attendent à être traités comme tels. En réalité, les chats sont des maniaques du contrôle. Si Fluffy pense qu’elle est l’outsider (ou le sous-chat) dans une situation sociale, elle est plus susceptible d’avoir des comportements négatifs tels que siffler, glisser et se gratter.

Donnez à votre chat un peu de contrôle

Pour les chats, le contrôle est une question d’espace. Les grands animaux non domestiques, tels que les lions et les tigres, sont considérés comme des prédateurs presque exclusivement. Beaucoup plus petits que leurs frères sauvages, les domestiques sont susceptibles d’être prédateurs, même s’ils sont eux-mêmes prédateurs. Leur mélange d’histoire naturelle prédateur-proie signifie qu’ils sont plus à l’aise dans les endroits où ils peuvent surveiller leur environnement. Les perchoirs élevés avec des points de vue qui surplombent la pièce sont les préférés de la communauté féline. C’est également une bonne idée d’offrir à votre chat des cachettes amusantes. De nombreux chatons se débrouilleront sans votre aide. Par exemple, l’espace sous votre lit, entre les couvertures et derrière votre canapé. Assurez-vous simplement que la cachette de votre chat est inaccessible aux facteurs de stress tels que votre chien, les jeunes enfants et les invités trop excités. Il est important qu’ils aient un espace où ils se sentent en sécurité. En général, ils graviteront d’eux-mêmes vers des tendances plus sociales s’ils se sentent à l’aise dans la situation.

Que signifient les comportements, le langage corporel et les sons de votre chat

Prévoir de l’espace pour chaque chat

Si vous vivez dans une maison où vivent plusieurs chats, veillez à prévoir plusieurs perchoirs et cachettes. Cela permet aux chats d’adopter une tactique d’évitement, ce qui réduira la compétition et le stress. Imaginez que vous vivez avec un horrible colocataire. Vous pouvez y faire face, à condition d’avoir des pièces séparées. Maintenant, que se passerait-il si vous viviez dans un studio ? Votre tolérance serait alors beaucoup plus faible. Le même concept peut être appliqué aux chats vivant dans un espace partagé.

Sondage sur le comportement des chats

2. Régime alimentaire

Si vous regardez vos aliments pour chats, les protéines brutes devraient être l’ingrédient principal. En effet, les chats sont des carnivores obligatoires, c’est-à-dire qu’ils sont conçus pour ne transformer que de la viande. Les aliments pour chats vendus dans les magasins devraient satisfaire les besoins nutritionnels de votre chat, mais laisser un bol de nourriture à l’extérieur n’encourage pas beaucoup les comportements naturels. N’oubliez pas que l’objectif est d’imiter les conditions environnementales auxquelles un chat serait confronté dans la nature.

Nourrir leurs instincts naturels

Si Snowball était né quelques milliers d’années plus tôt, il compterait probablement sur ses talents de chasseur pour capturer son repas. Vous devez donc lui donner l’occasion d’exprimer ses instincts de prédateur lorsqu’il offre de la nourriture. Vous n’avez pas besoin d’aller jusqu’à la proie vivante ! Fabriquez ou achetez une mangeoire à puzzle, un objet qui libère de la nourriture lorsque votre animal joue avec. Il n’est pas nécessaire de présenter de la nourriture comme cela tout le temps. En fait, une routine monotone est exactement ce que vous essayez d’éviter ! Cependant, votre chat devrait travailler pour son dîner au moins deux fois par semaine.

Changez de sujet

Une autre façon d’améliorer votre ami à fourrure est de le changer ! Vous pouvez essayer de lui proposer des régimes et des friandises de différentes marques, saveurs et consistances (humides ou sèches). Si vous êtes à la hauteur, vous pouvez même cuisiner pour votre chat ! Assurez-vous simplement de faire des recherches sur la préparation des régimes alimentaires, car vous voulez fournir une alimentation adéquate.

3. Socialisation

Il existe deux types d’interactions sociales : hétéro-spécifiques et con-spécifiques.

  • Hétérospécifique Les interactions sont entre des individus d’espèces différentes. Par exemple, votre chaton a des interactions hétéro-spécifiques avec les humains, les chiens et les hamsters.
  • Confique les interactions sont entre les individus d’une même espèce. Par exemple, votre chaton a des interactions congénitales avec le chat du voisin.
12 signes que votre chat vous aime vraiment

Il peut être important pour le bien-être de votre félin de vivre ces deux expériences régulièrement, car il serait en interaction constante avec de multiples espèces dans la nature. Le plus important est de s’assurer que la grande majorité de ces interactions sont positives. Vous pouvez faire valoir que dans la nature, votre chat serait sûr d’avoir des tonnes d’interactions négatives. C’est vrai ! Mais n’oubliez pas les raisons pour lesquelles vous gardez votre animal à l’intérieur. En vous concentrant sur la “bonne” socialisation, vous imitez les avantages que votre chat recevrait à l’extérieur tout en éliminant les dangers des “mauvaises”.

Vous pouvez en fait introduire votre chat dans un autre animal si vous le souhaitez, mais assurez-vous que les deux sont en sécurité, en bonne santé et qu’ils ne sont pas trop stressés. Si, à un moment quelconque, l’un ou l’autre des animaux semble avoir peur ou être en danger, vous devez les séparer.

Interactions hétéro-spécifiques

L’option la plus réaliste consiste à prévoir des interactions hétéro-spécifiques secondaires. Dans ce cas, vous autorisez votre chat à accéder à des objets, des sons et des odeurs qui proviennent d’autres espèces. Les options comprennent la fourrure/les plumes, la literie et les jouets des animaux. Vous pouvez même faire jouer des sons d’espèces à votre chat ! Vous vous sentirez un peu bête, mais vous pouvez en fait obtenir des réactions assez intéressantes.

Interactions spécifiques

Les interactions spécifiques sont faciles si vous avez plusieurs chats dans votre maison, ou si vous vivez dans la région. Même si votre chaton se contente de regarder le chat du voisin passer sur le rebord de la fenêtre, on considère que la socialisation congénitale est positivement neutre. Dans une maison où vivent plusieurs chats, soyez attentif à la façon dont vos animaux se comportent les uns avec les autres. La plupart du temps, les chats se tolèrent même s’ils ne s’entendent pas, à condition qu’ils aient suffisamment d’espace pour appliquer la tactique d’évitement mentionnée ci-dessus. Des interactions hétéro-spécifiques se produisent techniquement chaque fois que vous et votre chat êtes dans le même voisinage. Cependant, je vous encourage à vous diversifier et à offrir une socialisation à partir d’espèces nouvelles.

4. Jouez à

Tout travail et aucun jeu signifie une vie ennuyeuse pour votre chat. Il doit être libre d’adopter des comportements naturels tels que gratter, bondir, mâcher et courir après. Les chats sont très doués pour s’exprimer, parfois au détriment de vos plantes et de vos meubles. Afin d’encourager des comportements appropriés, veillez à leur fournir des objets avec lesquels ils peuvent jouer.

Jouets en abondance

Je suis sûr que vous avez déjà vu des rayons de jouets pour chats dans les magasins. … faites votre choix ! Si vous essayez d’imiter un “jouet naturel”, optez pour ceux qui ont des plumes, de la fourrure et de l’herbe à chat. Cependant, la variété est la clé lorsque vous parlez de divertissement. Une balle avec une cloche n’est peut-être pas quelque chose qu’un chat sauvage trouverait dans le grand air, mais elle remplace d’autres expériences inédites que votre chaton rencontrerait dans la nature. Vous pouvez également créer vos propres jouets. De la ficelle, du papier d’aluminium en boule et des glaçons peuvent remplacer les options plus coûteuses. La meilleure façon de rendre votre chat heureux est de créer un programme d’enrichissement qui fait défiler ses objets de jeu. Si vous voulez plus d’informations sur la création d’un calendrier d’enrichissement, consultez cet article.

Comment apprendre à votre chat à utiliser la litière de granulés de bois

Temps de jeu mutuel

Bien que vous n’ayez pas besoin d’être présent pendant la récréation, je vous encourage vivement à consacrer quelques minutes par jour à votre chat. Cela renforcera vos liens sociaux et vous donnera l’occasion d’observer les objets que votre félin aime le plus. Vous en profiterez peut-être aussi ! Non seulement c’est amusant, mais il a été démontré que le fait de passer du temps avec les animaux de compagnie réduit les problèmes de santé liés au stress.

5. En plein air

On ne peut pas tout faire pour imiter la nature. Parfois, votre chat a juste besoin de la vraie chose. Cela ne signifie pas que vous devez laisser votre chat vagabonder en liberté sans surveillance, mais il existe de nombreuses possibilités pour lui faire goûter à l’extérieur.

Faites entrer l’extérieur

L’une de ces options consiste à fournir littéralement à votre chaton des morceaux d’extérieur. Apportez des bûches, des pommes de pin, des branches, de l’herbe, des pierres, des pots de terre, et laissez Calico interagir avec eux. Si vous n’êtes pas fan de l’idée “apportons des choses sales dans ma maison”, vous pouvez acheter des produits tels que de l’herbe à chat, de l’herbe à chat et des bûches.

La marche du chat

Si vous vous sentez courageux, vous pouvez essayer de promener votre chat en laisse. Ne vous attendez pas à ce qu’il s’y habitue tout de suite ! Il faut beaucoup de patience et de formation. En outre, ne vous attendez pas à ce que votre chat soit mené comme un chien. Il est beaucoup plus probable qu’il tolérera la laisse lorsque vous le suivrez. Si vous décidez de suivre cette voie, n’oubliez pas que le dressage en laisse fonctionne mieux avec les jeunes animaux et que vous devez faire des recherches sur les techniques de dressage avant de plonger dans une catastrophe.