Sommaire

Comment faire face aux chats tyranniques et aux comportements agressifs

Pour ceux qui sont des amateurs occasionnels de chats et non des propriétaires de plusieurs chats, vous ne réalisez peut-être pas qu’il existe une hiérarchie d’ordre au sein d’un groupe de chats. Chaque chat a un rôle dans la famille des chats et dans un lieu donné.

Les brimades se produisent souvent lors de l’ajout d’un deuxième chat à la maison. Lorsqu’un nouvel animal, notamment un autre chat, est introduit dans un foyer, cela bouleverse cette hiérarchie et crée le chaos tandis que chacun retrouve sa place. Parfois, dans cette situation, l’un des chats devient un tyran et l’autre la cible. Les scénarios d’intimidation les plus courants sont les suivants :

Un nouveau chat qui attaque un autre chat

Un chat adulte malmène un chaton

Un chaton malmène un chat adulte

Un chat qui brutalise un chien ou un chiot

Plusieurs chats dans le ménage intimident un chat

Un chat d’extérieur ou un chat errant qui intimide un chat domestique

Il existe des moyens à la fois d’aider le chat (ou le chien) victime d’intimidation et de rediriger le chat victime d’intimidation. Ci-dessous, nous allons aborder chacun de ces scénarios, analyser la situation et examiner les moyens de corriger le problème. En outre, nous verrons comment déterminer si vos chats jouent ou se battent, comment mettre fin à un combat de chats, pourquoi il est important de stériliser et de faire stériliser, et comment traiter les chats errants et sauvages.

À garder à l’esprit

Les conseils suivants reposent sur l’idée que votre chat a été stérilisé.

Vidéo : Les choses que font les chats

Comment mettre fin à l’agression de chat à chat

Je vous encourage à regarder la vidéo « Le chat de Simon » (ci-dessus), car elle illustre de nombreux problèmes qui surviennent lorsqu’un nouveau chat est introduit dans la maison. Certains des comportements que vous observez comme étant anormaux peuvent en fait être tout à fait normaux.

Disons qu’un nouveau chaton est introduit à la maison. Immédiatement, le chat établi commence à siffler. Il sent qu’il est maintenant en compétition avec ce nouveau chat pour :

  • Territoire
  • Alimentation
  • La litière

Introduire un nouveau chat à la maison

Il existe des moyens de minimiser le stress d’un chat lorsqu’un nouveau chat est introduit dans la maison. Si vous aidez à faciliter la transition, vous réduisez également le besoin qu’a le chat établi ou le nouveau chat de ressentir le besoin d’intimider.

Territoire : Introduisez vos chats lentement

Introduisez lentement le nouveau chat. Lorsque vous ramenez le nouveau chat à la maison pour la première fois, placez-le dans une pièce séparée, loin des autres animaux de la maison. Si possible, laissez-les interagir sous une porte (laissez-les siffler, se battre et sortir leurs pattes s’il le faut).

  • Utiliser un transporteur : Amenez le nouveau chat à la maison dans une caisse de transport. Laissez les autres animaux renifler, interagir et même siffler. Tout cela fait partie de leur introduction.
  • Superviser : Laissez l’autre chat sortir dans la maison pendant de courtes périodes pendant que vous supervisez. Soyez prêt à séparer et à ramener le nouveau chat dans sa chambre si la situation devient trop stressante.

Les sifflements, les claquements de pattes et les courbatures du dos sont des comportements normaux. L’établissement d’un nouvel ordre de préférence prend du temps, parfois des mois. J’ai même eu un jour un chat plus âgé qui a mis environ un an à s’acclimater et à trouver sa place dans la maison. La clé est d’être patient.

Nourriture : Offrir des bols séparés pour la nourriture des chats

Si vous y réfléchissez bien, la plupart des animaux domestiques ont encore des restes de leurs ancêtres sauvages. L’une des ressources les plus difficiles à trouver dans la nature était la nourriture. Même si les chats de votre foyer reçoivent beaucoup de nourriture et d’eau pour chats, cet instinct territorial demeure. Après tout, dans la nature, il peut faire la différence entre la vie et la mort.

Une fois que les chats se sont acclimatés, ils peuvent partager un bol de nourriture, mais jusque-là et même après que le nouveau chat ait été laissé dans les zones communes de la maison, veillez à maintenir des bols de nourriture séparés et à les conserver dans différentes parties de la maison si possible. Envisagez également de nourrir les chats nourris séparément (surveillez-les ou séparez-les dans des pièces isolées).

Conseil

Si des brimades se produisent pendant que les chats mangent, placez les chats dans deux pièces différentes et fermez la porte pour qu’ils puissent manger en toute tranquillité.

Litter Box : Prévoir suffisamment de litières ou de bacs à litière

Un autre élément important pour aider un nouveau chat à s’établir et pour prévenir les comportements d’intimidation est d’avoir suffisamment de litières. Lorsqu’un chat utilise la salle de bain, il est le plus vulnérable. Si le chat se sent menacé, il peut renoncer au bac à litière et trouver un endroit « plus sûr » pour faire ses besoins.

  • Un bac à litière par chat plus un : J’ai un chat qui aime profiter des autres chats qui utilisent le bac à litière pour se battre. Pour remédier à ce problème, j’ai ajouté d’autres bacs à litière dans d’autres parties de la maison.
  • Créer un environnement sûr : Si vous avez un chat qui intimide d’autres chats dans la litière et que celle-ci est couverte, pensez à enlever le couvercle, au moins pendant un certain temps. Cela permet au chat dominé de sentir qu’il peut voir autour de lui et de repousser une attaque.
  • Gardez-les propres : Veillez à ce que les bacs à litière soient nettoyés au moins une fois par jour afin d’encourager leur utilisation et d’éviter les abus.

« La règle générale est une litière par chat, plus un extra. »

– Jackson Galaxy, le chuchoteur de chats

Comment empêcher les chats de se battre

Un mythe courant dans le monde des chats est que les chats vont « s’en sortir ». C’est rarement vrai. Non seulement la situation va s’aggraver, mais vos chats ou animaux domestiques risquent de se blesser gravement. Jouez la sécurité et n’utilisez jamais votre corps pour mettre fin à une bagarre.

Méthodes pour mettre fin aux comportements d’intimidation chez les chats

Considérez ces méthodes alternatives pour prévenir l’agression des chats :

  • Ne pas punir : Comme mentionné, ne jamais s’impliquer physiquement. Les morsures et les griffures de chat sont graves et nécessitent des soins médicaux. N’utilisez pas de punition physique. Vous endommageriez votre relation avec votre chat et lui feriez peur ; votre chat pourrait même commencer à se détourner de vous.
  • Utiliser des diversions : Si deux chats se battent et que vous devez les séparer, faites-leur peur. Essayez de siffler fort, de jeter une serviette douce, d’utiliser une bouteille d’eau (en cas d’urgence) ou d’utiliser un balai ou un objet similaire pour les séparer ou les effrayer sans les blesser.
  • Réprimande verbale : Veillez à dire « non » au chat tyrannique d’une voix ferme et solide lorsqu’il est dominant. Dire « non » tout en redirigeant le chat l’aidera à apprendre quels comportements sont acceptables et lesquels ne le sont pas.
  • Flacon pulvérisateur : Un simple flacon pulvérisateur (comme celui que vous utilisez pour arroser les plantes d’intérieur) peut être un outil efficace contre le comportement agressif du chat ; l’eau ne lui fait pas de mal. Veillez à ce que le chat ne reçoive qu’un jet d’eau lorsqu’il manifeste un comportement indésirable. Ajoutez à cela un « non » ferme.
  • Offrir un « espace sûr » : Envisagez d’utiliser une porte ou une chatière électronique pour que le chat timide puisse occuper un espace qui n’est accessible que par un aimant intégré au collier et se réfugier du chat dominant.

Important

Pour votre sécurité et celle de vos animaux domestiques, ne vous impliquez jamais physiquement en interrompant une bagarre. Les morsures et les griffures de chat nécessitent des soins médicaux. Ne frappez jamais un animal qui se comporte mal. Le message qu’ils reçoivent lorsqu’ils sont frappés est que leur propriétaire est un tyran et qu’il est prêt à leur faire du mal. Ce n’est pas une bonne façon d’établir une relation aimante entre l’animal et son propriétaire.

  • Ne changez pas l’environnement : Certaines personnes pensent que la dynamique sociale a juste besoin d’être « équilibrée ». L’ajout de nouveaux animaux dans un environnement hostile ne fera qu’accroître le stress et les dysfonctionnements. Il est préférable d’attendre la résolution et la stabilité avant de changer l’environnement de vos animaux.
  • Utiliser la modification du comportement : Les chats ne sont peut-être pas prêts à s’entraîner comme les chiens, mais leur comportement peut certainement être modifié. Utilisez des baguettes de chat, des friandises et autres pour les distraire et créer une zone de neutralité – essayez de donner des friandises aux deux chats lorsqu’ils sont proches l’un de l’autre. Faites en sorte qu’ils associent quelque chose de bon à leur espace commun.
  • Réduire le stress : Y a-t-il du stress dans votre maison ? Des travaux de construction à côté ? Un déménagement ? Rénovation ? Offrez à vos chats un endroit sûr. Les bruits et les événements stressants peuvent déclencher un comportement agressif ou inhabituel. Trouvez une pièce calme pour votre chat si vos voisins font du bruit à côté. Essayez de faire jouer de la musique apaisante – il existe des bandes sonores adaptées aux chats. Proposez-lui des lits « cachés » et des endroits où il pourra se réfugier.
  • Phéromones et aides calmantes : Les phéromones de chat peuvent être achetées dans le commerce. Feliway est l’une de ces marques qui se présente sous la forme d’un spray ou d’une prise murale et qui est disponible pour les foyers où vivent plusieurs chats. Certaines animaleries commerciales proposent des mélanges d’huiles essentielles calmantes et adaptées aux chats (assurez-vous que tout ce que vous achetez est sans danger pour les chats et approuvé par les vétérinaires car certaines huiles essentielles sont toxiques). Les prescriptions orales (pour l’anxiété ou une légère sédation) peuvent également être bénéfiques dans les cas extrêmes. Parlez-en à votre vétérinaire.
  • Spécialistes du comportement : Consultez un comportementaliste vétérinaire qualifié ou un professionnel dans le domaine. Souvent, ces professionnels peuvent observer des problèmes déclencheurs qui ne sont pas évidents pour le propriétaire d’un chat ordinaire. Parfois, la douleur et la maladie chronique peuvent alimenter un comportement agressif. Un chat qui souffre peut se sentir vulnérable et essayer de se défendre.
  • Réhabilitation : Il s’agit d’un DERNIER recours et doit être envisagé si les deux chats sont en danger immédiat au quotidien et si leur qualité de vie est affectée. Envisagez d’interroger des amis ou des connaissances qui recherchent un compagnon animal. Si vous n’avez pas d’autre choix, envisagez de confier votre chat à un refuge « no-kill ». Cette décision est émotionnelle et extrêmement difficile, mais prenez en compte la qualité de vie et la sécurité de vos animaux.

Vidéo : Comment garder un chat agressif loin d’un chat passif

Scénario 1 : Un nouveau chat attaque un autre chat

Comme vous l’avez lu, il existe des moyens de minimiser le stress d’un chat lors de l’ajout d’un nouveau chat à la maison. Si vous contribuez à faciliter la transition, vous réduirez probablement aussi le besoin de l’un ou l’autre de faire du harcèlement.

Pourquoi mon nouveau chat attaque-t-il mon autre chat ?

Un chat confiant s’attaquera souvent à un chat passif. Supposons que vous ayez fait une chose merveilleuse et adopté un deuxième chat, que vous ayez pris le temps de les introduire lentement, mais que votre nouveau chat continue de courir après votre chat actuel en le regardant avec agressivité, en le traquant, en sifflant, en grognant, en le grattant, en le frappant et en le bloquant.

Avez-vous fourni une nourriture adéquate, des litières, un territoire et de l’amour ? Faites preuve de patience et utilisez les techniques mentionnées ci-dessus. Selon les personnalités, il faut parfois quelques semaines, quelques mois et même plus d’un an pour que les chats s’installent enfin les uns avec les autres.

Scénario 2 : Un chat âgé intimide un chaton

Votre chat adulte intimide donc le nouveau chaton. C’est un scénario assez courant et qui ne peut être prévu avant le moment de l’introduction.

Pourquoi mon chat âgé intimide-t-il mon chaton ?

Les chats n’atteignent pas la maturité sociale avant l’âge de 2 à 4 ans, votre chaton est donc une cible facile. Une bonne présentation est essentielle, alors soyez diligent, patient et minutieux dans la présentation de votre nouveau chaton à vos chats résidents. Surtout, assurez-vous que votre chaton a un environnement sûr dans lequel il peut se retirer et une chance de s’établir dans la maison sans la présence persistante du tyran. Une interaction supervisée est nécessaire pour assurer la sécurité de votre chaton.

Sécurité pour les chats et les plantes d'intérieur

Scénario trois : Un chaton intimide un chat plus âgé

Bien que l’on puisse penser qu’un chat adulte soit plus établi et dominant qu’un nouveau chaton, il n’est pas rare que les chatons dominent et intimident les chats adultes. Bien qu’il soit souvent avantageux d’avoir des compagnons de portée, ce n’est pas toujours une option. Un chaton peut arriver dans notre vie pour de nombreuses raisons : nous avons acquis un chat errant, nous avons ressenti le désir d’adopter, les possibilités sont infinies.

Pourquoi mon chaton intimide-t-il mon vieux chat ?

Bien qu’un chaton tyrannique puisse être petit par rapport à votre chat adulte, un jour il rattrapera sa taille et le comportement tyrannique et agressif sera encore plus problématique. Les techniques d’intervention ci-dessus peuvent être appliquées, mais il faut aussi tenir compte de plusieurs conseils pour réussir l’adoption (voir ci-dessous).

Comment choisir le bon chat

L’adoption est une chose merveilleuse. Vous sauvez une vie. En tant qu’être humain, imaginez qu’on vous attribue au hasard un colocataire que vous n’avez jamais rencontré – c’est exactement ce que vivent votre chat et vos animaux domestiques. Alors, comment choisir le bon chat pour votre foyer ?

Travaillez avec des spécialistes de l’adoption pour discuter de la personnalité, du style de vie et des traits de votre chat (ou chien) actuel. Un chat plus âgé peut être mieux jumelé avec un chien plus âgé (et certains chats peuvent être étiquetés « amis des chiens » en raison de leurs conditions de vie antérieures). Un chaton turbulent peut être très bien jumelé avec un chien énergique, mais pas avec un chat âgé. Tenez compte des caractéristiques de vos animaux de compagnie actuels avant de faire une sélection basée sur des caractéristiques plus superficielles.

Vidéo : Les chats intimident les chiens

Scénario quatre : Chat qui intimide un chien ou un chiot

Malgré le vieil adage selon lequel les chiens chassent les chats, c’est souvent l’inverse qui se produit. Bien que cela puisse faire une vidéo amusante, les chats qui intimident les chiens et les chiens qui ont peur des chats créent en fait une situation stressante pour les deux animaux.

Pourquoi mon chat intimide mon chien ?

Le chat se sent sur la défensive (remarquez comment certains des chats ont les oreilles aplaties dans la vidéo), et le chien est effrayé et anxieux. Cela n’est pas bon pour les deux animaux à long terme. Si vous établissez une relation de chien à chat, certains des conseils mentionnés ci-dessus s’appliquent :

  • Introduisez-les lentement. Permettez à l’animal établi de rester dans la partie principale du foyer et placez le nouvel animal dans une pièce ou une caisse fermée. Introduisez-les lentement et tenez le chien en laisse.
  • Donnez-leur du temps à part. Donnez au chat et au chien des pauses l’un par rapport à l’autre. Pendant qu’ils sont nouveaux, assurez-vous qu’ils dorment séparément.
  • Assurez-vous de montrer de l’attention et de l’amour à vos animaux de compagnie. Lorsqu’ils sortent ensemble, rassurez les deux animaux avec de l’amour, de l’attention et des friandises pour leur faire savoir que vous vous souciez d’eux de la même manière.
  • Décourager les comportements d’intimidation. Essayez de décourager l’intimidation et la domination par l’un ou l’autre des animaux. Non seulement c’est stressant, mais cela peut aussi entraîner des blessures.
  • Gardez les ongles de votre chat coupés. A moins que votre chat ne soit intimidé par votre chien et n’ait besoin de ses griffes pour se défendre, les griffes de chat peuvent faire mal, et elles sont particulièrement dangereuses si elles sont utilisées près des yeux. Aidez votre chien maltraité à sortir et gardez ses griffes courtes.

Scénario cinq : Intimidation et bagarres dans un ménage à plusieurs chats

Comme toujours, les ménages composés de plusieurs chats et de plusieurs animaux de compagnie créent une dynamique intéressante. C’est pourquoi il est important de socialiser vos animaux de compagnie et de considérer de nouveaux membres de la famille qui semblent capables de gérer la dynamique actuelle. Lorsque vous envisagez d’adopter un animal d’un refuge, pensez à des compagnons de lit, à des paires de chats liés ou à des chats qui sont logés avec d’autres chats, plutôt qu’à des chats qui feraient mieux d’être logés dans un foyer à un seul animal.

Pourquoi mes chats s’accrochent-ils à un seul chat ?

Ce comportement est également connu sous le nom d’agression entre chats. Encore une fois, posez-vous cette question importante : Ai-je fourni suffisamment de nourriture, de litières, de territoire et d’amour ? N’oubliez pas d’offrir une de chaque ressource (arbre à chat, litière, bol de nourriture, etc.) par chat plus un extra.

Les ménages à plusieurs animaux peuvent travailler

La clé pour avoir un ménage harmonieux et à plusieurs animaux est la patience, l’amour et un peu de formation. Les chats agressifs peuvent apprendre à étouffer leur comportement. Une fois que les postures, les sifflements et les combats sont terminés, le chat peut découvrir qu’il a un nouveau meilleur ami. Parfois aussi, les chats agressifs ont simplement besoin de plus de jeu ou de stimulation pour éteindre leur énergie supplémentaire.

Un chat tyrannique peut être une expérience frustrante. Continuez à travailler avec votre animal et consultez un vétérinaire si les problèmes de comportement sont inquiétants, si un animal se blesse ou si la situation ne s’améliore pas.

Scénario six : Chat d’extérieur ou chat errant Chat résident intimidant

Malheureusement, garder vos chats uniquement à l’intérieur est la seule façon d’éviter une altercation avec des chats d’extérieur ou des chats errants. La terreur peut encore persister à travers les fenêtres et par le biais des odeurs – les traces d’urine et le marquage territorial – et même conduire à une pulvérisation ou à une agression redirigée dans la maison. Les chatières et les portes pour chats rendent ce problème encore plus réel, car les chats du voisinage qui entrent dans la maison d’un propriétaire de chat ont été bien documentés par des séquences vidéo.

Pourquoi mon chat est-il malmené par le chat de mon voisin ?

L’intimidation est malheureusement un symptôme du monde félin. Elle est également ancrée dans la survie. Dans le monde réel (vie de chat en plein air), les enjeux sont encore plus importants. Il y a un besoin de territoire, de nourriture et de domination.

Avant tout, si vous remarquez qu’un chat tyrannique s’approche de votre maison et que vous avez des chats d’intérieur et d’extérieur, assurez-vous que vos chats sont correctement vaccinés. Les morsures sont la source de plusieurs virus infectieux, dont le FIV, le FELV et le virus de la rage, moins courant mais mortel.

Essayez des détergents naturels pour chats

Les chats sont à la fois curieux et néophobes, c’est-à-dire que s’ils tombent sur quelque chose de nouveau et potentiellement terrifiant, ils l’éviteront à tout prix. Si vous avez un chat errant particulièrement agressif dans le voisinage, pensez à des moyens de dissuasion naturels :

  • Projecteurs ou arroseurs censurés
  • Dispositifs antibruit activés par le mouvement (son ultrasonique)
  • Dispositifs de dissuasion tactiles et sensoriels (grillage de basse-cour posé à plat dans les zones de forte activité)
  • Intervention humaine (demandez à votre voisin de réguler les allées et venues de son chat)

Mes chats jouent-ils ou se battent-ils ?

C’est une question fréquemment posée par les propriétaires de chats. Bien que les combats simulés soient normaux et constituent une partie importante du développement de tout chat (ces comportements comprennent la traque, la poursuite et les coups), il est parfois difficile de déterminer si les chats jouent ou se battent. Pour y parvenir, examinons quelques indices importants :

  • Langage du corps : Regardez la posture des chats. Des oreilles droites, dirigées vers l’avant ou légèrement inclinées vers l’arrière indiquent une amabilité générale ou un caractère enjoué, tandis que des oreilles aplaties, inclinées vers l’arrière, indiquent de l’hostilité, de l’irritation ou de l’agressivité. Les griffes sont-elles gainées ou non gainées ? Il est tout à fait normal de donner des coups de patte tant que les griffes ne sont pas sorties, mais attention aux griffes non gainées si le chat se penche en arrière et se balance. Attention aussi aux poils qui se dressent sur le bout (piloérection) et à la queue qui s’enroule – ces signes indiquent un climat hostile.
  • Règles du fair-play : Vos chats se relaient ? Commencer et arrêter le jeu est normal, alors que la véritable hostilité atteint rapidement son paroxysme et est durable. Vos chats dominent-ils à tour de rôle ? Il est tout à fait normal que certains chats mordent ou grignotent tant qu’ils ne sont pas blessés, mais il est interdit de mordre dans les zones sensibles.
  • Vocalisation : Les grognements et les sifflements sont une indication solide que les choses ne sont pas amicales. Les jappements peuvent aussi indiquer quel chat est attaqué. Le silence signifie généralement que le fair-play commence.
  • Les conséquences : Vos chats s’évitent après une rencontre, ou bien se câlinent, se toilettent et partagent le même bol de nourriture pour chats peu de temps après ? Souvent, l’hostilité persistera. Les copains de jeu reprennent généralement leurs activités habituelles une fois qu’ils sont fatigués.

Communication de chat : Que dit votre chat ?

Comportement social des félins : Comment les chats communiquent-ils ?

Lorsque vous avez plus d’un chat dans votre maison, il existe une structure sociale. En fonction de la personnalité du chat et de son âge, les chats peuvent rechercher la compagnie des autres, s’ignorer, se détester activement ou avoir une relation d’intimidation/victime.

Les chats sont des créatures solitaires par nature et non des animaux de meute, mais les chats sauvages comme les chats domestiques se sont adaptés à la vie en groupe. Des colonies de chats sauvages, par exemple, peuvent se former autour des sources de nourriture. Ces colonies sont considérées comme matrilinéaires et sont composées de femelles et de chatons, comme une fierté.

Selon l’organisation caritative International Cat Care, les chats établissent généralement une zone de refuge ainsi qu’un territoire de chasse, qui peuvent se superposer à des terrains neutres sur lesquels une interaction sociale (tant positive que négative) peut se produire. Leur structure sociale peut être beaucoup plus compliquée et moins représentative d’une hiérarchie que celle des chiens. Les liens d’attachement dépendent souvent de la relation de sang entre les compagnons de portée, les mères et les chatons, et les chats mâles ont tendance à être poussés hors des colonies une fois qu’ils ont atteint la maturité sexuelle et à mener une vie plus solitaire.

Les chats utilisent les odeurs pour communiquer

Les chats dépendent fortement de la communication olfactive et marquent leur territoire à l’aide de glandes odorantes. Les odeurs d’urine, d’excréments et de glandes anales facilitent la communication ; les chats mâles non stérilisés sont connus pour « pulvériser » une urine forte, odorante et huileuse afin d’établir leur territoire. Les phéromones (produits chimiques qui déclenchent des réactions sociales) sont excrétées par la bouche, le visage, le bas du dos, la queue et les pattes du chat et sont également des maîtres de la communication.

Certains spécialistes du comportement félin recommandent l’utilisation de phéromones félines synthétiques dans les foyers à risque, tant pour les chats très anxieux que pour les foyers à plusieurs chats.

Pourquoi vous devriez faire stériliser votre animal de compagnie

S’il y a des problèmes de comportement ou d’intimidation entre vos chats, la première étape pour réduire le problème est de s’assurer qu’ils sont bien soignés (stérilisés, castrés ou stérilisés). Cela permet non seulement de calmer les deux animaux, mais c’est également important en tant que service public.

Selon l’Association PETA, 1,5 million d’animaux de refuge sont euthanasiés chaque année (670 000 chiens et 860 000 chats) en raison du manque de foyers.

Permettre à votre animal de se reproduire ajoute au problème de la surpopulation des animaux de compagnie. Faites partie de la solution. Voici quelques-uns des avantages supplémentaires de la stérilisation et de la castration :

  • Diminution du marquage et de la pulvérisation de l’urine de chat à l’extérieur de la litière et autour de la maison.
  • Réduction des comportements de reproduction, comme lorsqu’une chatte est en chaleur (miaulement, recherche d’affection et hyperactivité).
  • Suppression du risque de cancer de l’appareil reproducteur – mammaire, testiculaire, utérin.
  • Réduction de l’itinérance, des fuites et des disparitions (liées au comportement reproductif).

Foire aux questions : Que faire des chats errants ou sauvages ?

Les chats errants et les chats sauvages sont très différents. Les chats errants ont été soit perdus, soit abandonnés, mais ils s’habituent à l’interaction sociale. Les chats sauvages, en revanche, n’ont pas été socialisés avec les humains et sont extrêmement craintifs. Leur progéniture, si elle n’est pas capturée et socialisée dans une période donnée, aura également peur des humains. Les chats errants et les chats sauvages se déplacent souvent en liberté ou rejoignent une colonie établie.

Agissez en conséquence et ne manipulez jamais un chat craintif. D’autre part, si un chat errant est amical et apparemment en bonne santé, s’il a un collier ou s’il peut être scanné pour détecter une micropuce, envisagez de réunir le chat avec son propriétaire. En ce qui concerne les chats sauvages, référez-vous au programme local Trap-Neuter-Release ou TNR.

Qu’est-ce que la remise à l’eau de pièges ou TNR ?

Les programmes TNR offrent un moyen non-létal de réduire la population de chats sauvages au fil des générations. Ces organisations s’efforcent de piéger les chats sauvages de manière humaine, de les stériliser et de les relâcher. Des bénévoles assurent ensuite le suivi et la surveillance de ces colonies de chats sauvages afin de déceler les signes de maladie et de retirer les chatons qui pourraient être réhabilités et adoptés. Voici quelques-uns des avantages :

  • Vaccinations et gestion de la santé des troupeaux
  • Basculement des oreilles pour indiquer une stérilisation antérieure
  • Une réduction du nombre de sans-abri pour animaux de compagnie
  • Réduction des comportements sexuels (marquage, combat et odeur fétide)
  • Réduction de la descendance sauvage

Vidéo : Le chat de la maison des héros sauve un garçon d’une attaque de chiens

Quand le harcèlement moral est-il une bonne chose ?

Aussi étrange que cela puisse paraître, parfois, le fait que votre chat soit un tyran est exactement ce dont vous avez besoin. Dans ce cas, un chien agressif rencontre un chat tyrannique, et le résultat est merveilleux.

5 arguments irréfutables en faveur de la possession d'un animal exotique

Ce chat a sauvé son propriétaire de quatre ans d’une attaque de chien. Alors que le chien retirait l’enfant de son jouet d’équitation, le chat a courageusement chassé le chien. Dans ce cas, la meilleure action consiste à récompenser le héros avec quelques friandises, un nouveau grattoir à l’herbe à chat, et beaucoup d’animaux de compagnie et de câlins.

Clause de non-responsabilité

Cet article n’est pas destiné à remplacer le diagnostic, le pronostic, le traitement, la prescription ou les conseils formels et individualisés d’un professionnel de la médecine vétérinaire ou d’un comportementaliste animalier agréé. Les animaux présentant des signes et symptômes de détresse ou un comportement douteux doivent être examinés par un vétérinaire.

Questions Réponses

Question : Nous avons deux chattes adultes et un mâle de 2 ans qui s’attaque continuellement aux femelles. Un jour, nous l’avons surpris en train d’essayer de manger l’une d’entre elles (il avait la bouche enroulée autour de la tête de notre autre chat). Nous ne savons plus quoi faire. Pouvez-vous nous aider ?

Réponse : Il est probable qu’il soit toujours enjoué même si cela n’en a pas l’air. Essayez d’applaudir ou de vaporiser une bouteille d’eau lorsqu’il adopte ce comportement.

Question : J’ai adopté un nouveau chat mâle de quatre ans. J’ai déjà cinq chats qui ont à peu près le même âge, et un seul est un mâle. Le nouveau chat les maltraite tous, mais il est particulièrement dur avec le garçon. Maintenant, mon petit chat continue à pisser partout, même si j’ai six litières, et il n’a pas de problèmes internes, selon le vétérinaire. Quel pourrait être le problème ?

Réponse : Le problème est, en un mot, le stress. De nouvelles dynamiques ont été introduites. Le petit chat a besoin d’un endroit à lui (une chambre ou une salle de bain) et d’une lente réintroduction à tous, y compris au nouveau chat. Ce n’est pas rare.

Question : Mâle castré de 10 mois, Maine Coone, vient d’adopter une femelle de 2 mois, Norwegian Forest. Il était d’abord très en colère. Aujourd’hui, il fait des allers et retours entre la domination et/ou le toilettage et le fait de la regarder. Les tentatives de jeu sont peu nombreuses car il n’a aucune idée de sa taille. Est-ce que cela semble être un bon début pour présenter mes chats les uns aux autres ? Comment puis-je encourager des comportements doux plutôt que d’arbitrer des comportements brutaux ou dominants entre mes chats ? Ils ont leur propre pièce pour manger, boire, litière et fenêtres.

Réponse : Cela semble être un bon début. Rappelez-vous que souvent, dans les groupes de chats ou même en couple, ils s’établissent dominants et soumis. Il n’y a donc pas de problème à ce que les chats « discutent » pour savoir qui va être dominant. Je ne m’inquiéterais de l’arbitrage que si cela devient trop incontrôlable. Il est bon qu’ils aient leurs propres salles pour les pauses. Il suffit de les laisser être ensemble pendant de courtes périodes. Augmentez progressivement cette durée. Il semble que vous aurez probablement une assez bonne transition. Il pourrait y avoir des revers mineurs, mais dans l’ensemble, il semble que ces chats pourraient finalement devenir des amis.

Question : Nous avons un chat siamois mâle mixte. Il a environ trois ans. Nous avons aussi une fille de 7 mois. Cinders vivait avec ma belle-mère jusqu’à il y a un mois, quand nous avons emménagé avec elle. Maintenant, il va attaquer ma fille au hasard. Y a-t-il un moyen de le faire arrêter ? Nous ne voulons pas nous débarrasser de lui.

Réponse : Il est jaloux. Les siamois sont super intelligents. Essayez de passer du temps avec lui. Peut-être lui donner des jouets et des croquettes de chat pour le distraire. Ça passera au fur et à mesure que le bébé grandira. Mes siamois faisaient la même chose quand mes enfants étaient bébés.

Question : Mon chat femelle plus âgé n’arrête pas d’attaquer mon jeune chat femelle. Elles sont toutes deux stérilisées et ont des bols, des jouets, etc. séparés. J’ai essayé toutes vos suggestions et plus encore ! Que puis-je faire d’autre ?

Réponse : Recommencez et séparez-les. Faites des réintroductions lentes tout en les gardant dans des pièces différentes la plupart du temps. Mettez l’un dans une caisse et laissez l’autre se promener dans la zone. Laissez-les se siffler l’un l’autre. Changez de pièce la fois suivante et mettez l’autre dans la caisse et laissez l’autre vagabonder. Les chats peuvent mettre des mois à s’acclimater, et certains n’arriveront jamais qu’à être copains. Au mieux, ils peuvent tolérer la présence de l’autre.

Question : Il y a environ deux mois, mon chat noir a été attaqué par un chat d’extérieur et a eu très peur. « Il y a quelques jours, mon autre chat tigré a également été attaqué par le même chat. Maintenant, le chat noir a senti l’odeur du chat d’extérieur sur le tabby et continue de l’attaquer parce qu’il a cette odeur sur lui. Nous avons baigné le tabby à part son visage, et cela n’a fait aucune différence. C’est tellement mauvais que nous devons maintenant les garder dans des pièces séparées. Cela va-t-il s’estomper avec le temps ? Avez-vous d’autres conseils à nous donner ?

Réponse : On dirait que tout le monde est stressé à cause de l’incident. Cela nécessite un peu de temps et un environnement calme. Peut-être commencer à les réunir en créant des expériences agréables, comme donner des friandises à tout le monde lorsqu’ils sont ensemble.

Question : Bientôt, je vais emménager chez mon petit ami avec mes deux chats mâles. Dehors, il y a un chat mâle que mon petit ami nourrit de temps en temps. J’ai vraiment peur qu’il ne fasse du mal à mes jeunes chats s’ils traversent son territoire. J’ai également peur que mes chats s’enfuient (on ne peut pas les garder tout le temps à la maison). Que puis-je faire pour éviter cela ?

Réponse : Je pense que le seul moyen sûr est de les garder dans la maison. Les chats vivent plus longtemps et en meilleure santé s’ils sont à l’intérieur.

Question : Mon chat plus âgé perd du poids rapidement parce que le plus jeune l’éloigne de son bol de nourriture. Elle a perdu deux kilos l’année dernière. Est-ce un comportement « enjoué » ?

Réponse : Pouvez-vous faire plusieurs endroits autour de la maison pour la nourriture ? Vous pouvez également nourrir les chats dans deux pièces séparées une ou deux fois par jour pour aider à freiner ce comportement.

Question : J’ai adopté une vieille femme de onze ans. J’ai fait une lente introduction, mais elle est nerveuse depuis le premier jour avec mon chat mâle de quatre ans et mon chien et leur siffle toujours dessus. Mon chat mâle l’a tout de suite acceptée dans la maison et ne savait pas comment réagir à ses sifflements. Il a soudainement changé et est devenu une brute à son égard en se faufilant sur elle et en la poursuivant dans le jardin, la rendant trop effrayée pour aller aux toilettes. Comment faire pour arrêter cela ?

Réponse : J’ai adopté plusieurs fois des chats âgés. Ils sont vraiment, vraiment lents à s’acclimater. J’ai eu un chat qui passait jusqu’à 80 % de son temps dans ma chambre, fermé aux autres chats. Il lui a fallu environ un an pour en arriver à un point où elle tolérait leur présence et où ils la toléraient. Même à ce moment-là, il arrivait que des bagarres éclatent. Je lui donnais une autre chance en la remettant dans la chambre et en lui permettant de s’éloigner un peu des autres. Merci d’avoir adopté un chat âgé. Cela peut prendre du temps… beaucoup de temps. Mais obtenir de l’amour et de l’acceptation de votre part et réaliser qu’elle est en sécurité vous aidera. Les chats doivent siffler et courir après pour comprendre le nouvel ordre de préférence. Cela demande beaucoup de patience.

Question : J’ai accueilli un chat de deux ans d’un ami qui déménageait et qui ne pouvait pas le prendre. J’ai déjà trois chats. Il s’entend bien avec deux d’entre eux, mais pas avec le troisième. Il la traque pour l’effrayer, puis s’en prend à elle. Elle siffle et grogne et court se cacher. Je ne pense pas qu’il ait l’intention de lui faire du mal ; je pense qu’il pense que c’est un jeu. Cela dure depuis près d’un an. Qu’est-ce que je peux faire ?

Réponse : Je donnerais parfois une pause au 3ème chat. Soit vous mettez le nouveau chat dans une pièce, soit vous lui donnez un endroit où il peut aller dormir et se détendre. Certains chats se tolèrent à peine, et d’autres s’entendent relativement vite sans trop d’histoires. Vous pouvez aussi essayer de leur donner à tous les deux une friandise en présence l’un de l’autre ou un peu de nourriture en conserve. Faites en sorte que chaque fois qu’ils sont ensemble, vous leur fassiez plaisir et cela pourrait réduire leur comportement.

Question : J’ai deux chats (frère et soeur), qui s’entendent bien depuis des années. Mais depuis peu, le frère siffle et est généralement méchant avec sa sœur. Comment puis-je l’arrêter ?

Réponse : Il se peut qu’il ne se sente pas bien. Les chats peuvent avoir des changements de personnalité lorsqu’ils sont malades. Examinez-le et si son poids ou son apparence change, faites-le évaluer par un vétérinaire. Sinon, essayez de leur créer un environnement agréable à tous les deux en faisant des choses comme les nourrir ensemble de friandises, etc.

Question : J’ai un ajout de chat senior plus récent et j’ai effectué toutes les étapes. Mon autre chat est plus jeune, mais le chat plus âgé a cherché le plus jeune et s’est battu. Je le redirige et le réprimande, mais il retourne activement se battre avec mon autre chat. J’en suis arrivé à un point où je suis prêt à le réintégrer. Je ne sais pas quoi faire d’autre, et cela devient très stressant pour tous. Que puis-je faire maintenant pour résoudre ce problème ?

Réponse : Les chats ont besoin de ce qui semble être un LONG temps pour s’acclimater et décider comment la tribu va fonctionner. Parfois, les chats, au mieux, coexistent, mais ne s’entendent jamais vraiment. Cependant, j’ai aussi vu des chats qui semblaient se détester devenir les meilleurs amis deux ans plus tard. Je les trouvais en train de dormir l’un à côté de l’autre et de se toiletter. Je mettais le chat tyrannique dans une autre pièce pour donner une pause au plus jeune. Il faut aussi se rendre compte qu’ils vont s’en sortir, mais cela peut littéralement prendre des mois, voire un an. Les chats peuvent prendre leur temps.

Question : Si un chat nouveau venu charge et attaque le chat résident, même sous une porte, que peut-on faire ? Le chat résident est effrayé et timide, tandis que le nouveau chat est intrépide et agressif.

Réponse : Il faut du temps. Si le nouveau chat fait cela, il est stressé. Je suggère qu’ils soient séparés au moins plusieurs semaines. Une fois que le nouveau chat s’est installé dans la pièce séparée, vous pourriez essayer de le mettre dans une caisse et de l’amener dans la pièce avec le chat résident. Il risque de s’énerver et de recharger. Mais il sera dans la cage. Ce n’est pas grave. Les chats prennent du temps. Je viens de vivre un incident avec un chat que j’ai depuis environ six mois. Une de mes vieilles chattes (14 ans) a décidé qu’elle ne l’aimait plus, même si elles avaient dormi ensemble sur le canapé une semaine auparavant. La jeune chatte s’est alors mise sur ses gardes et a commencé à charger et à siffler mes autres chats (j’en ai cinq au total). Cela a pris environ six semaines, mais ça commence à s’arranger. Je les séparais lorsqu’ils se battaient (j’en mettais un dans un endroit plus élevé et je le déplaçais dans une autre pièce). Les chats prennent du temps. Ils ont un ordre. Vous devez prendre le temps de laisser cela se développer aussi.

Question : Nous avons deux chats mâles, âgés de neuf et onze ans, et avons récemment introduit un troisième (un chaton mâle errant). Le nouveau va manger sa nourriture rapidement, puis pousser les autres chats hors de leurs bols pour qu’ils mangent leur nourriture. Nous lui avons dit non et nous avons utilisé un vaporisateur, mais il continue à avoir le même comportement peu après. Il sait qu’il ne doit pas faire cela, car il recule quand je lui jette un coup d’œil maintenant. Il veut juste le faire quand même. Avez-vous des conseils pour lui apprendre à ne plus essayer de voler de la nourriture ?

Réponse : Ma sœur a adopté trois chatons, et l’un des frères et sœurs a eu ce problème. Elle a trouvé une excellente solution. Elle nourrit les trois chats actuels dans des endroits légèrement différents. Le mangeur agressif est d’abord nourri dans une salle de bain avec la porte fermée. Les autres sont nourris dans d’autres endroits. Quand ils ont fini, elle laisse celui qui aime manger la nourriture de tout le monde sortir de la salle de bains. Cela fonctionne à coup sûr.

Question : J’ai 4 chats. Ils ont 11 ans, 9 ans, 9 ans et 4 ans. Le plus jeune que nous avons récemment ramené à la maison (il y a environ 6 mois). Il renverse tout, alors j’utilise ma bouteille d’eau et je lui dis non. Mais ensuite, il bat les autres chats. Comme si c’était de leur faute. C’est un chat si mignon et je pense qu’il a eu un début de vie très difficile, alors je ne veux pas m’en débarrasser. Je ne sais pas comment arrêter les choses qui se renversent et puis il s’en prend aux autres chats ?

Réponse : Eh bien, je pense qu’il est peut-être confus et qu’il se met en colère pour savoir pourquoi il reçoit le traitement à la bouteille d’eau. Les chats renversent les choses. Cela fait partie de leur curiosité et c’est ainsi qu’ils découvrent les choses. Je suggère que 1. vous rendiez votre maison plus étanche aux chats et que vous enleviez les choses qu’il aurait du mal à renverser. 2. Procurez-vous des jouets intéressants pour chats et des jouets interactifs pour les mordiller afin de l’occuper et de l’intéresser. Je doute fort qu’il fasse le lien entre la bouteille d’eau et le fait de renverser des choses. Vous ne faites peut-être que lui causer plus de stress, qu’il utilise ensuite sur les autres chats. Je suggère d’arrêter cela immédiatement et de laisser un chat être un chat.

Litière la moins chère pour les chats

Question : J’ai trois chats qui sont ensemble depuis qu’ils ont six semaines. Ils ont maintenant dix mois, et l’un d’eux n’arrête pas de faire du mal à l’autre. Cela a commencé il y a seulement quelques mois, mais je ne peux pas l’arrêter. Des conseils pour l’arrêter ?

Réponse : Je ne suis pas sûr de ce que vous entendez par « blesser » les autres chats. Y a-t-il des blessures sanglantes ou d’autres signes de blessure ? Si ce n’est pas le cas, il se peut que ce soit le cas alors qu’ils atteignent l’âge adulte et qu’ils travaillent sur l’ordre de passage. Les chats peuvent aussi jouer de manière brutale et même avoir l’air un peu fous, mais en réalité ils ne font que jouer.

Question : J’ai un nouveau chat qui a peur de mes deux autres chats. J’essaie de la garder séparée des autres parce qu’elle les attaque de temps en temps. Comment puis-je les intégrer au mieux ?

Réponse : La « poussière » peut mettre des semaines, voire des mois, à se déposer. En attendant, essayez de la sortir dans une caisse et de la laisser dans la même pièce que les autres, mais en sécurité dans la caisse fermée. Laissez-les être dans des pièces séparées mais jouez sous la porte. Ils sont tous relativement jeunes, ils doivent donc s’intégrer. Sachez qu’il est normal de se battre et de siffler pendant ce processus.

Question : J’ai deux chats. Le plus âgé est extrêmement possessif à mon égard et intimide sérieusement le plus jeune par sa présence. C’est de pire en pire. Que dois-je faire ?

Réponse : Ma première pensée est que cela ressemble à un truc de personnalité. Ce que nous, en tant qu’humains, pouvons considérer comme de l’intimidation, n’est peut-être qu’un jeune chat timide qui voit naturellement l’autre chat comme plus alpha. J’ai un chat que j’ai sauvé de l’extérieur quand il avait six mois. Il était semi-fertile à l’époque. C’est un ÉNORME chat-chat. De mes cinq chats actuels, il est le plus timide et s’en remet naturellement à tous les autres chats et à mon chien. Même mon dernier sauvetage, un petit cinq trouvé tortie l’intimide.

Si vous sentez que vous n’êtes pas capable de donner à l’autre chat autant d’affection qu’il ou elle le souhaite, je vous suggère d’essayer de rendre le temps passé avec vous super agréable pour les deux. Prenez quelques friandises et veillez à en donner d’abord plusieurs au chat dominant pour l’occuper. Donnez également quelques friandises à l’autre. Caressez-les et parlez avec eux.

Pour l’essentiel, rappelez-vous que l’arrangement de ces deux chats est peut-être tout à fait naturel pour eux. Il va certainement évoluer avec le temps. J’ai remarqué cela chez mes chats. Mais il évolue lentement au fil des mois et des années. Faites de votre maison une expérience positive, et de vos interactions avec les deux chats une expérience positive.

Par-dessus tout, sentez-vous flatté qu’un chat vous démontre son affection. C’est un compliment, c’est sûr. Tenez bon.

Question : J’ai un chat mâle qui est fixé. Il a environ deux ans. Il s’attaque à mon plus vieux chat ainsi qu’à mon plus récent. Ma plus jeune est enceinte. Que dois-je faire ?

Réponse : Je suggère de donner à la chatte enceinte un endroit à elle pour se reposer et être à l’aise, même une salle de bain ou une chambre loin de lui peut fonctionner. Le mâle de deux ans est encore assez jeune. A-t-il été récemment stérilisé ? Les hormones sont peut-être encore en train de se travailler. Une fois que votre chatte a eu ses chatons, je vous conseille de vous assurer que tout le monde est stérilisé. Cela permettra de réduire la tension et de contrôler le surplus d’animaux de compagnie.

Question : J’ai un chat âgé de 70 jours, et aujourd’hui, nous avons amené un chat plus jeune, âgé de 40 jours. Le plus jeune est vraiment effrayé car c’est une nouvelle maison. Lorsqu’elle mange ou joue, il entre, commence à la renifler et la gifle. Au début, elle n’a pas réagi, mais maintenant elle lui donne une petite gifle et il siffle ; elle ne siffle que lorsqu’il la gifle. Je ne sais pas si c’est normal, parce que quand elle commence à siffler, je l’emmène hors de ma chambre. Qu’est-ce que je dois faire ?

Réponse : C’est tout à fait normal pour les chats et cela fait partie de leur processus « d’apprentissage de la connaissance ». Tant que ce ne sont que des gifles, je les laisse faire. À cet âge, ils seront probablement de très bons amis plus tard.

Question : Nous avons deux chats (de trois et deux ans) qui continuent à se battre. Le vétérinaire dit que parce que l’un « chasse » l’autre, il essaie d’établir une domination. Y a-t-il un moyen de diminuer cela ?

Réponse : Temps. Laissez-les s’en occuper et établir leur position dans la maison, et cela s’arrangera tout seul.

Question : J’ai un chaton de quatre mois qui « harcèle la nourriture » de mon chat de quatre ans. Le chaton est un mâle ; le plus âgé est une femelle. Mon chat plus âgé perd du poids, et je ne sais pas comment le faire cesser d’essayer de lui voler sa nourriture. Que puis-je faire pour l’aider ?

Réponse : Le chaton est encore assez jeune et apprend tout juste comment tout fonctionne. Vous devez les nourrir séparément afin que le chat plus âgé reçoive la nourriture dont il a besoin. Vous pouvez également essayer de superviser les repas et de rediriger le chaton vers son écuelle lorsqu’il essaie de commencer à l’embêter. Il essaie de comprendre comment tout fonctionne en ce moment et, à cet âge, ils sont super joueurs et cela peut sembler être de l’intimidation mais il est plus que probable qu’il s’agit d’une abondance d’énergie et d’enthousiasme.

Question : Mon chat siamois de huit ans attaque et poursuit mes deux chatons. Ce sont tous des femelles. La plus âgée est fixée, mais elle cherche les chatons et les attaque. Ils ont tous leur propre litière, de la nourriture et de l’eau, et ma chatte plus âgée n’aime que ma chambre car c’est son endroit sûr. Comment puis-je faire en sorte que mes chats s’entendent bien ? Mes chatons ont une peur bleue de mon vieux chat.

Réponse : Les chats siamois ont souvent une personnalité dominante, donc votre chat plus âgé est probablement en train d’établir sa domination. Comme les chatons sont si jeunes, cela peut être une bonne chose car ils peuvent établir leur rôle dans la maison et savoir qu’elle est la reine des abeilles. Veillez à ce qu’elle reçoive beaucoup d’attention de votre part. Les chats siamois sont également très jaloux et ont besoin de savoir qu’ils ont votre attention. Mon premier siamois a détesté quand j’ai ramené à la maison son « frère » tabby de six mois. Ils avaient à peu près la même interaction. J’ai accordé beaucoup d’attention au siamois pour lui faire savoir qu’il était toujours roi. Ils ont fini par être si proches qu’ils ont dormi recroquevillés ensemble. Lorsque le frère est mort d’un cancer, mon siamois a pleuré sa perte et se promenait à sa recherche. Assurez-vous que votre chat établi ne se sente pas menacé par les plus jeunes en ce qui concerne votre attention. Donnez-lui des friandises, des animaux de compagnie et tout ce qu’il aime. Une fois qu’il saura qu’il est en sécurité, il n’aura pas l’impression de devoir rivaliser.

Question : J’ai présenté un nouveau chat à un chat existant dans la maison. Ils sifflent et grognent l’un contre l’autre et sont parfois agressifs, mais ils mangent ensemble. Que puis-je faire de plus ?

Réponse : On dirait que ça ne va pas trop mal, en fait. Surtout s’ils mangent bien ensemble. Je continuerais à leur donner du temps et à les laisser travailler sur leurs routines.

Question : J’ai un chat à la maison et j’ai ramené un nouveau chaton. Les deux chats se sifflent et se giflent, mais c’est le chaton qui siffle le plus. Parfois, mon chat plus âgé s’assoit et regarde le chaton, et parfois ils s’adonnent aux sifflements et aux gifles, se suivant l’un l’autre par la suite. Une fois qu’un chat a fini, c’est comme si l’autre chat courait pour en avoir plus. Est-ce normal ? Est-ce que cela signifie qu’ils s’entendaient bien ?

Réponse : On dirait qu’ils sont sur la bonne voie. Les chatons sont souvent plus faciles à acclimater que deux adultes. Dans un foyer où il y a au moins un autre chat, tout nouveau chat devra établir son rang. Permettre une certaine interaction – dans la limite du raisonnable – est acceptable (sifflements et gifles, aussi). Mais oui, cela semble bien. Il semble qu’ils parviennent à un accord.

Question : Notre chat de quinze ans n’aime pas celui de trois ans que nous avons trouvé il y a six mois. Il va dans sa chambre quand nous ne sommes pas à la maison. Le nouveau chat veut juste jouer et la poursuivre. Elle lui fait des sifflements. Ils ne se disputent pas vraiment, mais j’ai l’impression qu’elle reste souvent dans notre chambre pour l’éviter. Quand est-ce qu’on le laisse libre dans la maison ? Comment pouvons-nous la faire sortir davantage de la chambre ?

Réponse : C’est beaucoup demander à un chat de quinze ans pour s’adapter. Il est probable qu’au mieux, ils arriveront à se tolérer les uns les autres. J’ai amené un jeune chat de secours adulte l’automne dernier. Mon chat de quinze ans et ce chat ne s’aiment toujours pas vraiment. Le reste de mes chats sont plus jeunes et se sont adaptés. Je laisserais le jeune de quinze ans aller là où il se sent à l’aise. Ils ont besoin de beaucoup de sommeil à cet âge, donc il est probable qu’il cherche un endroit tranquille pour traîner. Il semble qu’ils ne vont pas trop mal, compte tenu des circonstances.

Question : Nous avons un chat qui n’a même pas un an, mais très récemment nous avons eu un autre chaton et notre vieux chat n’arrête pas de siffler ou de grogner sur le nouveau. Il essaiera d’attaquer le petit quand il en aura l’occasion, ce sont deux mâles. Que pouvons-nous faire pour les aider à s’entendre entre eux ?

Réponse : Vous n’avez pas mentionné à quel point c’est « récent » récemment. N’oubliez pas que les chats prennent, à notre avis, beaucoup de temps pour s’adapter à de nouveaux compagnons. Les sifflements et les attaques sont des réactions normales. Vous voudrez probablement les garder séparés pendant un certain temps et les introduire lentement sur une période de quelques jours à quelques semaines. Le fait d’avoir des jouets que vous pouvez utiliser pour interagir avec les deux peut également les amener à se détendre davantage l’un envers l’autre.

Question : Pouvez-vous suggérer une stratégie pour faire face à un vieux chat agressif ? Le nôtre semble intimider deux chatons plus jeunes.

Réponse : On dirait que votre chat agressif a traversé et changé et qu’il ne sait toujours pas s’il est « en sécurité » à sa place en tant que chaton de tête. Je vois souvent que seuls les chats ont plus de mal à faire la transition. Si les autres chats n’ont pas de problèmes comme le fait de ne pas utiliser la litière ou de ne pas manger, je laisse la situation s’arranger d’elle-même. Veillez à ce que le chaton agressif se sente aimé avec beaucoup d’attention. Même s’il est difficile d’observer la situation du point de vue de l’homme, du point de vue du chat, il faut que tout le monde s’en occupe. Et certains savent simplement que c’est ainsi qu’un chat particulier agit. Punir le chat agressif ne fera que le rendre plus agressif, c’est pourquoi je ne le recommande pas. En général, l’amour et le réconfort fonctionnent mieux.

Question : Mon chat mâle de dix mois est obsédé par le lait, au point qu’il peut être très difficile de faire une tasse de thé autour de lui. Il a un régime alimentaire varié, composé de nourriture humide et sèche, mais il préfère toujours le lait. Je sais que le lait de vache est nocif, alors je me demandais quelle quantité de lait pour chaton il pouvait boire par jour, s’il en avait ?

Réponse : Tant que c’est du lait pour chat, ça devrait aller. Certains chats sont drôles et font une fixation sur ce genre de choses. S’il a un bon poids et qu’il n’a pas de problèmes d’estomac, je lui en donnerais juste quand il essaie de prendre le vôtre et ne m’inquiéterais pas pour ça.

Question : Mon jeune chat est un mâle, et il intimide ma chatte plus âgée. Il la surveille pendant qu’elle mange, et quand elle a fini, il l’attaque, lui saute dessus et lui mord le cou. Ensuite, il mange dans son bol. Il l’attend à l’entrée de la chambre et de la salle de bains (après qu’elle ait été mise au pot) et l’attaque. Je dis fermement non, mais il continue à l’attaquer tous les jours. Comment puis-je faire en sorte qu’il arrête de l’attaquer ?

Réponse : En général, les jeunes chats sont juste plus énergiques et enjoués. Bien que cela puisse nous sembler être de l’intimidation, c’est peut-être simplement la façon dont ces deux-là interagissent. Si l’autre chat continue à manger, à boire et à aller à la litière, alors il devrait être bien de le laisser partir. J’ai un chat qui court de temps en temps dans la pièce et qui se jette sur sa colocataire qui dort. Ils culbutent, l’autre s’enfuit. Ensuite, c’est comme si rien ne s’était passé. Il semble juste que certains chats interagissent avec d’autres de cette façon. Ce qui peut nous sembler bizarre est normal pour l’autre chat.