Les chats peuvent aussi souffrir de maladies mentales

Bien que la dépression et les maladies mentales soient généralement considérées comme des problèmes propres à l’homme, d’autres animaux, dont les chats, peuvent également en souffrir. Les cerveaux des humains et des chats sont remarquablement similaires, en particulier la partie du cerveau qui contrôle les émotions. Les schémas de pensée des chats sont très semblables à ceux des humains, en partie à cause de la similitude des neurotransmetteurs chez les deux espèces. De ce fait, les chats peuvent souffrir de nombreuses maladies mentales identiques à celles des humains. Il est important pour les propriétaires d’animaux de compagnie de comprendre les signes et les symptômes de la dépression chez les chats afin de pouvoir apporter à leurs amis félins l’aide dont ils ont besoin.

Perte d’appétit

Les chats sont extrêmement motivés par la nourriture et sont généralement excités à l’heure du repas. Comme pour les humains, les chats déprimés peuvent se désintéresser de la nourriture. Vous remarquerez peut-être qu’ils ne viennent pas lorsque vous les appelez pour dîner, ou que leur assiette reste pleine si vous les nourrissez gratuitement. Votre chat peut commencer à perdre du poids s’il ne mange pas. Si vous remarquez que votre chat ne mange pas ou qu’il perd du poids, prenez rendez-vous chez le vétérinaire. La dépression n’est qu’une des causes possibles d’une perte d’appétit ou d’une perte de poids chez les chats.

Augmentation de l’appétit et suralimentation

D’autre part, certains chats peuvent se mettre à trop manger à cause de la dépression. C’est plus rare qu’une perte d’appétit, mais cela arrive chez certains chats. Si votre chat commence soudainement à agir comme s’il avait faim plus souvent ou à quémander de la nourriture plus fréquemment, ou si vous remarquez qu’il se met soudainement à trop manger dans le cas des chats nourris à volonté, cela peut être un signe de dépression. Vous pouvez remarquer que votre chat commence à prendre du poids, surtout s’il est soudainement moins énergique en plus de vouloir manger davantage. Là encore, discutez de ces symptômes avec le vétérinaire de votre chat afin d’éliminer toutes les causes possibles de ces changements de comportement.

Pourquoi mon chat m'attaque-t-il de façon aléatoire lorsque je le caresse ?

Léthargie et siestes excessives

Bien qu’il soit normal que les chats dorment jusqu’à 16 heures par jour, une baisse soudaine d’énergie ou un sommeil excessif peuvent indiquer une dépression chez votre ami félin. Si votre chat dort soudainement à des moments de la journée où il est normalement éveillé et enjoué, il peut souffrir de dépression. Bien que de nombreux chats soient plus paresseux que d’autres, faites attention si votre chat devient soudainement plus léthargique et commence à dormir plus souvent pendant la journée. Comme pour les humains, la dépression peut amener votre chat à trop dormir.

Toilettage excessif et perte de poils associée

Les chats peuvent se toiletter excessivement en raison de leur anxiété, qui est souvent liée à la dépression. Bien qu’il soit normal que les chats se toilettent souvent, vous devez vous alarmer si vous remarquez que votre chat se toilette plus que d’habitude. Si votre chat se toilette trop, vous pouvez remarquer des plaques de calvitie, une irritation de la peau et même des éruptions cutanées là où il a léché toute sa fourrure.

Manque de toilettage et mauvaise hygiène

Les chats déprimés peuvent également cesser de se toiletter ou se toiletter moins efficacement. Vous remarquerez peut-être que le pelage de votre chat s’est emmêlé ou est devenu terne s’il cesse de se toiletter. Le pelage de votre chat peut également devenir gras, développer des pellicules ou devenir noueux. Les chats qui se nettoient normalement après avoir utilisé le bac à litière peuvent commencer à avoir un derrière sale. Si votre chat cesse soudainement de se toiletter et qu’il n’a aucune limitation physique qui pourrait en être la cause, il se peut qu’il soit déprimé.

Cachette et comportement antisocial

Bien que certains chats soient connus pour se cacher plus que d’autres, si votre chat normalement social commence soudainement à se cacher, il y a peut-être lieu de s’alarmer. Un chat déprimé peut commencer à se cacher dans une cachette difficile à trouver pour éviter d’avoir affaire aux humains ou à d’autres animaux domestiques. Si votre chat aime habituellement passer du temps avec vous dans le salon, mais qu’il commence soudainement à se faire rare et à ne plus être disponible, il peut souffrir de dépression.

Éviter l’affection

Bien que certains chats soient plus timides que d’autres et n’apprécient pas les câlins, si votre chat, normalement câlin et affectueux, devient soudainement plus distant, vous pouvez également observer d’autres signes de dépression chez lui. Si votre chat aime habituellement être caressé ou s’asseoir sur vos genoux, mais qu’il s’éloigne désormais de vous ou vous donne des coups de patte lorsque vous essayez de le caresser ou de vous asseoir à côté de lui sur le canapé, vous devriez l’emmener chez le vétérinaire pour qu’il évalue son état dépressif.

Avantages et inconvénients des chats et des chiens

Miaulements excessifs et autres vocalisations

Si votre chat normalement calme se met soudainement à miauler ou à émettre d’autres sons plus que d’habitude, il se peut qu’il souffre de dépression. Les chats dépressifs pleurent, glapissent ou sifflent souvent en réponse à des stimuli légers. Ils peuvent également émettre des vocalises à des moments aléatoires de la journée. Votre chat peut miauler ou faire d’autres bruits pour indiquer que quelque chose ne va pas. Si votre chat est habituellement bavard, vous n’avez pas à vous inquiéter d’un miaulement excessif, surtout s’il émet des sons joyeux.

Agressivité envers les autres animaux ou les humains

Un chat déprimé peut devenir plus agressif. Même les chats les plus doux et les plus adorables peuvent se montrer agressifs s’ils souffrent de dépression. Il n’est pas rare que les chats dépressifs veuillent rester seuls, mordent, sifflent ou grognent contre quiconque ose envahir leur espace personnel. Si votre chat présente ce type de comportement, il est important de l’emmener chez un vétérinaire qui pourra déterminer si le changement soudain de comportement de votre chat est dû à une dépression ou à un autre problème médical.

Problèmes de litière

Le stress peut déclencher des problèmes de litière chez les chats, et le stress a été associé à la dépression. Les chats pulvérisent souvent à l’extérieur de leur litière pour marquer leur territoire. Si l’un de vos chats adopte soudainement ce comportement, cela peut être le résultat d’une tension entre lui et les autres animaux de votre foyer. Cette tension entre chats peut conduire au stress, à l’anxiété et à la dépression. Il est important de gérer les conflits territoriaux entre chats avant qu’ils n’entraînent des problèmes de santé mentale. Les chats peuvent également cesser d’utiliser leur bac à litière lorsqu’ils souffrent de dépression. Si l’absence d’utilisation du bac à litière est généralement due à une litière trop petite, à un changement de type de litière ou à un nettoyage insuffisant du bac, elle peut également être le résultat d’une dépression si vous n’avez rien changé à la litière et que vous la nettoyez régulièrement.

Que faire si vous pensez que votre chat est déprimé ?

Si vous pensez que votre chat souffre de dépression, il est important de l’emmener chez un vétérinaire. Seul un vétérinaire qualifié peut diagnostiquer correctement l’état de votre chat. Comme il est très difficile d’administrer des médicaments aux chats, votre vétérinaire recommandera probablement des approches non pharmaceutiques, en utilisant des antidépresseurs en dernier recours.

Comment fabriquer un hamac de chat (avec des photos étape par étape)

Si votre chat semble être déprimé, vous devez vous assurer que vous lui accordez suffisamment d’attention et de stimulation mentale. Veillez à jouer avec lui tous les jours et à lui donner beaucoup d’attention. Si vous devez vous absenter de la maison pendant de longues périodes, assurez-vous que votre chat dispose d’un moyen de divertissement. Il peut s’agir de rideaux laissés ouverts pour que votre chat puisse observer les mangeoires d’oiseaux à l’extérieur, de programmes DVD spécialement conçus mettant en scène des oiseaux et d’autres animaux que les chats trouvent intéressants, ou de jouets pour chats mentalement stimulants, tels que des puzzles qui libèrent des friandises lorsque votre chat parvient à les résoudre.

Les phéromones synthétiques telles que Feliway peuvent également avoir un effet calmant sur les chats. Si votre chat est déprimé ou stressé, votre vétérinaire peut vous recommander d’utiliser un spray ou un diffuseur Feliway.

Certains vétérinaires peuvent également recommander la luminothérapie pour les chats. Il existe des lampes UV spécialement conçues pour aider à atténuer les symptômes de la dépression hivernale chez les chats. Demandez à votre vétérinaire des détails et s’il pense que cette approche est adaptée à votre chat.

Si les autres approches ne fonctionnent pas, votre vétérinaire peut prescrire un antidépresseur à votre chat. Les vétérinaires recommandent généralement un ISRS, tel que la fluoxétine (Prozac) pour les chats, car cet antidépresseur particulier est généralement bien toléré par la plupart des espèces, y compris les chats, les chiens et les humains. Si votre chat se voit prescrire un antidépresseur, assurez-vous de le surveiller pour détecter tout effet secondaire éventuel.

Il y a de l’espoir

Les chats peuvent souffrir des mêmes types de maladies mentales que les humains, notamment de la dépression. Il est important que les propriétaires de chats soient conscients des symptômes de la dépression chez les chats, et qu’ils consultent un vétérinaire si ces symptômes persistent. Il existe de nombreuses options de traitement différentes qui peuvent aider votre chat à retrouver son ancienne personnalité.

Sources de recherche

  • Comment le cerveau d’un chat se compare-t-il à celui d’un humain ? Saviez-vous que le cerveau d’un chat dispose de 1 000 fois plus de « stockage de données » qu’un iPad ? Cliquez pour en savoir plus : « Comment le cerveau d’un chat se compare-t-il à celui d’un humain ? »
  • 3 façons de savoir si votre chat est dépriméComment savoir si votre chat est déprimé. Les chats peuvent souffrir de dépression, tout comme les humains. Cela peut être causé par une variété de facteurs, du déménagement dans une nouvelle maison à la perte d’un compagnon bien-aimé. La dépression peut être difficile à détecter, car les changements…