Avoir un chien atteint d’épilepsie canine peut provoquer de nombreuses émotions : la peur, l’incertitude et l’impuissance n’en sont que quelques-unes. L’épilepsie est une maladie coûteuse et incurable. Bien qu’il soit possible de contrôler les crises à l’aide de médicaments, les propriétaires sont confrontés à un choix difficile : traiter la maladie ou euthanasier leur chien.

Nous abordons ici quelques-unes des questions les plus fréquemment posées (FAQ) sur l’épilepsie idiopathique, et fournissons les réponses d’un expert. Elle aborde ce sujet non seulement à partir de son expérience de vétérinaire, mais aussi avec son cœur. Son animal de compagnie d’enfance, Teddy, était épileptique. Elle nous fait part de son expérience de vie avec un chien épileptique.

Au secours ! Je ne comprends pas la terminologie de mon vétérinaire

Il n’est pas facile de vulgariser la terminologie vétérinaire, mais il est important d’aider les propriétaires à comprendre ce qui se passe avec leur animal. Examinons quelques termes courants que votre vétérinaire peut utiliser et leur signification.

  • Epilepsie primaire (idiopathique) : La cause de l’épilepsie est inconnue, mais on pense qu’elle est génétique.
  • Épilepsie secondaire (symptomatique) : La cause est un dysfonctionnement du cerveau.
  • Epilepsie cryptogénique ou probablement symptomatique : Crises d’épilepsie causées par des dysfonctionnements cérébraux, étiologie inconnue.
  • Saisies de grappes : Une série de crises survenant dans une période de 24 heures.
  • Statut épileptique : Crises répétées sur une période de 24 heures, ou épisodes où le chien ne se rétablit pas complètement (montrant des signes de vigilance, étant capable de se tenir debout et de marcher), crises d’une durée de 30 minutes ou plus.

Selon le Dr Benhaoud, l’épilepsie se manifeste chez les chiens âgés de un à cinq ans. Selon son expérience personnelle, son épagneul Springer anglais, Teddy, a été diagnostiqué épileptique à l’âge de trois ans et a vécu jusqu’à neuf ans.

L’épilepsie chez les chiens : un aperçu

Voici les réponses du Dr Connor à quelques FAQ sur l’épilepsie canine.

Les vers intestinaux chez le chien : symptômes et traitement

Qu’est-ce que l’épilepsie ? Lorsque les chiens ont des crises répétées pour lesquelles il n’y a pas d’autre cause médicale, le diagnostic est l’épilepsie.

Qu’est-ce qui provoque une crise ? Selon le Dr Dennis O’Brien, “Les crises sont causées par un orage électrique dans le cerveau.”

Quels sont les traitements utilisés ? Les traitements les plus courants de l’épilepsie, selon le Dr Benhaoud, sont le phénobarbital et le bromure de potassium. Les effets secondaires les plus courants des deux sont la léthargie et l’augmentation de la soif et de l’appétit. Elle a souligné que les propriétaires devraient emmener leur chien pour des examens réguliers, des tests de fonction hépatique et des analyses sanguines, tous les six mois lorsqu’ils prennent de tels médicaments.

Y a-t-il d’autres maladies que l’épilepsie qui provoquent des crises ? Oui, les crises peuvent être provoquées par une hypoglycémie, des maladies du cerveau comme les tumeurs, et d’autres problèmes médicaux. Selon le Dr Benhaoud, l’épilepsie est diagnostiquée par exclusion ; le vétérinaire exclut toute autre condition qui pourrait être à l’origine des crises.

L’épilepsie est-elle fréquente ou non ? Selon le Dr Benhaoud, “Selon mon avis médical, c’est une cause fréquente de crises chez les chiens jeunes ou d’âge moyen.”

Existe-t-il des races ayant une prédisposition héréditaire à l’épilepsie ? La réponse est oui, et nous aborderons ce sujet dans un prochain numéro, tout en vous fournissant une liste complète de ces races. Nous discuterons également de l’impact de la possession d’un chien épileptique sur les familles, et de ce qu’il faut faire si votre chien a une crise d’épilepsie.

L’épilation canine est un risque pour de nombreuses races de chiens

Population des races prédisposées

Y a-t-il des races de chiens qui sont prédisposées à l’épilepsie canine ? Oui, selon un rapport du Dr Natasha Olby, qui m’a été fourni par le Dr Benhaoud.

Dans son article intitulé “Seizure Management in Dogs” (gestion des crises chez les chiens), elle a énuméré les races suivantes comme présentant une épilepsie héréditaire avérée :

  • Beagle
  • Chien de berger belge
  • Teruvren belge
  • Chien de montagne bernois
  • Épagneul Springer anglais
  • Golden Retriever
  • Keeshond
  • Labrador Retriever
  • Teckel miniature à poil dur
  • Visla

En outre, selon le Dr Olby, ces races ont une prédisposition à l’épilepsie :

  • Border collie
  • Épagneul Cocker
  • Teckel
  • Setter irlandais
  • Collie à poil dur
  • Saint Bernard
  • Chien de berger des Shetland
  • Husky sibérien
  • Caniche standard

Maintenant, parlons de la qualité de vie de ces chiens et de l’impact de leur épilepsie sur le ménage.

Huit signes qui montrent que vous possédez un chien peureux

Comment l’épilepsie d’un chien affecte la famille

Comment l’épilepsie de mon chien va-t-elle affecter notre vie ?

L’épilepsie canine affecte les familles à plusieurs niveaux. Sur le plan financier, c’est une maladie coûteuse, car un examen neurologique complet à des fins de diagnostic peut coûter jusqu’à 1 000 euros. Ce montant ne tient pas compte des traitements médicamenteux à long terme, des factures des vétérinaires et des autres coûts associés. L’assurance maladie pour animaux de compagnie peut aider mais ne couvre pas tous les frais.

Comment une crise va-t-elle affecter notre famille ?

Sur le plan émotionnel, c’est traumatisant. Les crises peuvent être effrayantes pour les propriétaires car ils se sentent impuissants à aider leur animal. La tension de ne pas savoir quand et où une crise se manifestera peut limiter les activités. Selon Ultimate Protection for Epileptic Dogs, “Le nombre médian d’années qu’un chien a vécu avec l’épilepsie (depuis son apparition jusqu’à sa mort/euthanasie) est de 2,3 ans”. Ce rapport documente également l’immense impact de l’épilepsie sur les familles.

Comment puis-je rendre mon animal de compagnie plus confortable ?

Un des principaux effets secondaires des médicaments antiépileptiques (AED) est l’augmentation de l’appétit. Maintenir les chiens à un régime alimentaire strictement contrôlé (tel que prescrit par un vétérinaire) et leur faire faire de l’exercice régulièrement aide à conserver un poids sain. L’obésité étant à l’origine d’autres problèmes de santé, il est important de protéger un chien épileptique contre le surpoids.

La question la plus difficile : Devrai-je euthanasier mon chien ?

L’épilepsie canine est-elle une condamnation à mort pour votre animal de compagnie, ou y a-t-il un espoir ? Dans la section suivante, le Dr Karen O’Connor nous fait part de son expérience personnelle avec son chien Teddy, un Springer Spaniel anglais épileptique. Nous vous proposerons également des moyens de bon sens pour que vous soyez proactif dans votre collaboration avec votre vétérinaire pour contrôler et gérer l’épilepsie de votre chien.

Urgence ! Mon chien a une crise d’épilepsie

“Ayant été là”, dit le Dr Benhaoud, “lorsque votre animal a une crise, prenez une grande respiration et ne paniquez pas. Bien que la crise puisse sembler durer longtemps, la plupart des crises se terminent rapidement. Il est important de laisser le chien avoir la crise et de ne pas intervenir. Ne mettez pas votre main dans la gueule du chien ! Il n’avalera pas sa langue, et comme il est inconscient et qu’il bouge involontairement, vous pourriez vous blesser”.

  • Emmenez-le dehors pour prendre l’air et pour soulager sa vessie lorsque la crise est terminée et qu’il est orienté et stable.
  • Observez le chien à sa sortie de la crise. La plupart des chiens devraient se rétablir en 15 à 30 minutes environ par jour.
  • Bien que cela soit peu fréquent, si le chien présente un statut épileptique (crises répétées sans guérison), il doit être emmené immédiatement chez le vétérinaire pour une évaluation.
Comment éviter que votre chien n'entre dans les meubles

Devrai-je euthanasier mon animal de compagnie ?

“Il n’y a pas de remède pour l’épilepsie”, a déclaré le Dr Benhaoud, “et de plus, le traitement lui-même n’est pas bénin. Il faut peser les risques associés aux avantages et prendre une décision éclairée quant au traitement”.

Bien que la décision finale concernant l’euthanasie incombe à chaque propriétaire, le vétérinaire traitant est une bonne source d’information et de soutien pour aider les gens à prendre des décisions éclairées concernant la santé de leur animal. Il ou elle peut aider à évaluer la qualité de vie de votre animal et fournir des conseils sur les scénarios de fin de vie.

Qu’est-ce que mon vétérinaire a besoin de moi ?

Utilisez ces conseils pratiques du Dr Benhaoud pour devenir proactif dans le traitement de l’épilepsie de votre chien.

Tenez un journal et documentez les saisies.

Enregistrez autant d’informations que possible pour votre vétérinaire : heure et durée des crises, rapidité avec laquelle le chien s’est remis et a agi normalement, le chien a-t-il perdu le contrôle de ses intestins, la fréquence des crises, ce qui se passe pendant les crises, etc.

Donnez tout médicament prescrit selon les instructions du vétérinaire.

Ne modifiez pas la dose ou n’arrêtez pas le médicament sans consulter votre vétérinaire.

Si le diagnostic de l’épilepsie canine est sérieux, la bonne nouvelle est qu’il existe des médicaments efficaces pour la traiter. De nombreux chiens comme le Teddy du Dr Benhaoud jouissent d’une vie heureuse et de qualité et survivent plus longtemps que les statistiques. La meilleure chose à faire est d’informer les propriétaires sur l’épilepsie de leur animal ; la connaissance, selon le Dr Benhaoud, c’est le pouvoir.

Les informations contenues dans cet article sont uniquement destinées à des fins éducatives et ne visent pas à traiter ou à diagnostiquer une quelconque maladie. Les personnes doivent consulter leur vétérinaire pour obtenir des conseils professionnels sur les chiens épileptiques.