Que faire si vous rencontrez un coyote

Les coyotes sont des animaux sauvages indigènes et, année après année, alors que nous continuons à développer les terres et à réduire les habitats de la faune, les humains et les coyotes sont obligés de partager le même territoire. Que vous viviez dans des zones rurales où les coyotes se déplacent librement, ou que vous habitiez une ville comme San Francisco où l’on peut voir des animaux sauvages errer dans les zones résidentielles urbaines, vous vous demandez peut-être ce que vous devez faire si vous en voyez un (ou si vous vous en faites entourer), et si votre chien ou votre chat est en sécurité ou non. Nous allons passer en revue plusieurs scénarios :

  • Que faire si vous rencontrez un coyote lors d’une randonnée.
  • Les coyotes sont-ils dangereux ? (Sont-ils porteurs de la rage ?)
  • Que faire si vous avez un coyote dans votre cour.
  • Que faire si vous voyez un coyote en promenant votre chien.
  • Votre chien ou votre chat est-il en sécurité ?
  • Comment éloigner les coyotes ?

Que faire si vous rencontrez un coyote (randonnée, marche, etc.)

Tenez-vous bien droit : Les coyotes sont à la fois curieux et néophobes. Si vous voyez un coyote solitaire – et oui, je l’ai fait courir devant moi pendant une randonnée – il y a de fortes chances qu’il vous laisse tranquille. Ils peuvent être curieux, regarder ou trotter, mais la plupart du temps, ils ont leur propre programme. C’est souvent le cas s’ils sont en bonne santé et habitués. Ils ont tendance à faire les poubelles, donc ils peuvent être à la recherche d’autre chose que vous ne pouvez pas voir. Quoi qu’il se passe, tenez-vous bien droit. Vous ne voulez pas faire de vous une cible. Parfois, il est utile de se mettre à plat ventre et de les affronter (de manière non provocante mais confiante).

Regardez-les : Ne les fixez pas, mais vous pouvez les regarder, même de côté. Cela leur permet de savoir que vous les voyez. La plupart du temps, vous pouvez les ignorer et ils vous effrayeront ou vous ignoreront. En gros, traitez-les comme si vous rencontriez un étranger un peu douteux dans la rue. Tenez-vous bien, mais ne faites pas l’idiot.

Pourquoi mon chien nouvellement adopté a-t-il peur de la maison ?

Laissez ou prenez votre chien en laisse : Il s’agit en fait de la première étape si votre chien n’est pas en laisse ou si vous avez un petit animal, mais souvent vous devez d’abord remarquer et fixer le coyote pour savoir de quoi il s’agit réellement. Ne laissez pas votre grand chien interagir ou courir après et ne laissez pas votre petit chien par terre. Transportez des races plus petites. Les coyotes peuvent attraper un petit chien, alors transportez votre petit chien avec vous, tenez votre gros chien en laisse et attendez que vous soyez certain que le coyote est passé à autre chose.

Vocalise si tu ne te sens pas en sécurité : Les coyotes n’aiment pas les nouveaux bruits, les nouvelles choses, et être « identifiés ». Si vous avez l’impression que le coyote s’intéresse un peu trop à vous, redressez-vous, levez les mains au-dessus de votre tête et criez « Hé ! « Hé ! » ou quelque chose que vous feriez pour attirer l’attention de quelqu’un dans une situation dangereuse. Si vous pouvez faire sursauter le coyote, vous pouvez souvent le faire fuir. La plupart d’entre eux sont terrifiés.

Si vous êtes menacé, demandez de l’aide dès que possible : Si vous rencontrez un coyote agressif ou plusieurs coyotes et que vous ne vous sentez pas en sécurité, demandez de l’aide immédiatement. Criez pour les autres randonneurs, appelez le 911, faites tout ce que vous pouvez pour obtenir de l’aide à vos côtés. La faune est sauvage, ne faites pas de bêtises.

Utiliser un accessoire : Si le coyote est malade, qu’il agit bizarrement, qu’il est agressif et que vous n’arrivez pas à joindre un contact d’urgence, utilisez des accessoires. Cela signifie que vous pouvez lancer des pierres ou des bâtons près du coyote pour le faire partir. S’il y a un arbre et que vous êtes seul, grimpez dessus. S’il y a des branches ou des buissons, attrapez-les et utilisez-les pour augmenter votre taille et votre portée (ayez l’air grand). Continuez à crier.

Rapporter la rencontre : Appelez le service des parcs et loisirs de la région, le service de contrôle des animaux, votre centre local de protection de la faune ou une entité similaire pour signaler tout comportement bizarre de la faune – en particulier si le coyote se comporte de manière malade ou anormale (agressif).

Les coyotes sont-ils dangereux ?

Il n’y a eu que deux décès confirmés de coyotes. Selon Wikipedia.com, un enfant de trois ans est mort après une attaque en 1981 dans une zone urbaine de Glendale, en Californie. En 2009, deux coyotes ont traqué et mutilé Taylor Mitchell en Nouvelle-Écosse. Elle est morte plus tard d’une hémorragie.

Cinq races de chiens laids

Bien qu’il y ait eu des attaques de coyotes au fil des ans, la plupart des coyotes ont peur des humains. Cependant, les coyotes risquent de s’habituer et de moins craindre l’homme. Vos animaux de compagnie – petits chiens et chats (et les enfants !) – sont les plus exposés aux attaques.

Sont-ils porteurs de la rage ?

Il existe deux formes de rage. La forme « furieuse », qui se traduit par un comportement agité et la bave, et la forme « muette », qui donne lieu à des scénarios où la faune s’approche de l’homme de façon atypique et sans crainte. La rage étant une maladie neurologique, vous constaterez des symptômes neurologiques : désorientation, déséquilibre, etc.

La rage se transmet par la salive, mais il s’agit d’un virus fragile – il se transmet principalement par les morsures, il peut se propager par aérosol (gouttelettes de salive), par l’eau ou la nourriture contaminée (pendant de courtes périodes), ou par des égratignures par des plaies ouvertes ou l’entrée de muqueuses.

Vacciner

Faites vacciner vos animaux domestiques (chats et chiens !). Bien que peu fréquente, la rage est encore répandue en France. Si vous ou votre animal de compagnie avez pu y être exposés, contactez immédiatement votre vétérinaire ou votre médecin pour obtenir une prophylaxie post-exposition.

Que faire si vous avez un coyote dans votre jardin

Les interactions entre la faune et le bétail sont un défi permanent. Les approches visant à assurer la sécurité des hommes, du bétail et des animaux sauvages varient d’un État à l’autre. La bonne nouvelle est qu’il existe actuellement de nombreux moyens humains de dissuader les coyotes. Selon le projet Coyote, voici quelques solutions pour les zones rurales, suburbaines et urbaines :

  • Clôtures électriques
  • Lumières stroboscopiques (déclenchées par un mouvement)
  • Appareils radio
  • Projecteurs
  • Banderoles sur une clôture ou une propriété
  • Animaux de garde (lamas, grandes races de chiens en nombre)
  • Placer les déchets et le compost dans des conteneurs sécurisés
  • Garder votre petit chien ou chat en laisse ou à l’intérieur
  • Appeler un centre local de protection de la faune (parfois, ils relocalisent le coyote s’il se trouve dans une zone urbaine ou s’il semble être juvénile)

Lutte contre les rongeurs libres

Les coyotes limitent la surpopulation des rongeurs-gophers terrestres et autres espèces similaires qui peuvent arracher la terre, le gazon et les sols.

Que faire si vous voyez un coyote en promenant votre chien

Veillez à faire vacciner votre chien contre la rage. Dans de nombreuses régions, il s’agit d’une obligation légale par comté et seul un vétérinaire peut vacciner contre la rage et la faire reconnaître par l’État. Cela signifie que si votre chien est suspecté d’être exposé, plusieurs choses se produiront s’il n’est pas vacciné :

Un guide simple sur la dysplasie des hanches chez le chien

Ils seront mis en quarantaine ; ou

S’ils mordent quelqu’un, ne sont pas vaccinés et meurent peu après une exposition suspecte, ils seront envoyés au laboratoire pour y être testés pour le virus. Malheureusement, cela signifie que votre animal sera décapité. Il s’agit d’un processus nécessaire au test. Si vous n’aimez pas ce scénario, vaccinez !

Votre chien ou votre chat est-il en sécurité ?

Ne laissez pas votre petit chien (ou chat) errer dans le jardin si vous soupçonnez qu’un coyote se cache. Promenez votre animal en laisse avec les moyens de dissuasion nécessaires. Gardez votre chien à proximité. Si vous rencontrez un coyote dans une zone urbaine, essayez de le faire sursauter, éloignez-vous (ne courez pas) et emportez votre petit chien avec vous.

Ne laissez pas les grandes races courir après un coyote solitaire. Cela les expose à un risque de maladie, de blessure et votre chien pourrait être attiré dans une meute de coyotes, ce qui pourrait entraîner la mort.

Pensez à garder votre chat d’intérieur/extérieur à l’intérieur, surtout la nuit. Si vous avez vraiment un problème de coyote, cherchez des moyens de dissuasion naturels et envisagez de construire un atrium pour votre chat afin qu’il puisse profiter de l’extérieur sans risque.

Comment éloigner les coyotes ?

Il existe de nombreux moyens de dissuader les coyotes. Comme mentionné, cela dépend si vous êtes dans une zone urbaine, suburbaine ou rurale. Si vous avez du bétail et de grandes propriétés, les clôtures électriques, les lumières stroboscopiques (déclenchées par un mouvement), les appareils radio, les projecteurs, les banderoles sur la clôture et les animaux de garde (lamas, grandes races de chiens en nombre) sont de bons moyens de dissuasion contre les coyotes.

Si vous vivez dans une zone urbaine, ne laissez pas vos petits animaux sortir la nuit sans être gardés près de vous. Emportez des moyens de dissuasion. Mettez tous vos déchets et votre compost dans des conteneurs sécurisés. Signalez toujours toute rencontre anormale avec des animaux sauvages aux centres locaux et aux organisations comme les services de la pêche et de la faune. Le projet Coyote est une excellente ressource pour les habitants de la Californie et pour l’ensemble des États-Unis.

Comment coexister avec les coyotes