Les chats sont hygiéniques par nature. Ils se nettoient et se toilettent régulièrement, et vous les voyez ne faire pratiquement rien d’autre que dormir et se lécher les pattes. Malgré leurs habitudes de toilettage méticuleuses, les chats sont toujours sujets à différents types d’infections. Les infections oculaires sont courantes chez les chats de compagnie, mais ne font généralement pas l’objet d’une attention immédiate, car elles ne ressemblent souvent à rien d’autre qu’à un larmoiement excessif.

Qu’est-ce qu’une infection de l’œil ?

Il s’agit d’une maladie dans laquelle les yeux du chat sont affectés par l’un des éléments suivants :

  • bactéries
  • champignons
  • protozoaires
  • virus
  • parasite

Il s’agit d’une maladie courante et il en existe différents types en fonction de sa cause.

Types d’infections de l’œil

Cette maladie affecte le globe oculaire et les zones environnantes. Dans certains cas, l’infection commence dans une seule partie avant de se propager, tandis que dans d’autres cas, seule une certaine zone de l’œil sera infectée.Voici les types suivants :

Conjonctivite : Communément appelée « œil rose », la conjonctivite est une inflammation du tissu oculaire appelé conjonctive. Il s’agit de la membrane rose qui tapisse les paupières et s’attache au globe oculaire près de la cornée.

Blépharite : C’est l’infection des paupières. Elle laisse généralement les paupières du chat significativement enflammées.

Kératite : L’infection et l’inflammation de la cornée. Une simple infection de la paupière peut conduire à une kératite si elle n’est pas traitée.

Uvéite : C’est l’infection de l’uvée, la couche vasculaire de l’œil qui se compose du corps ciliaire, de l’iris et de la choroïde.

Oreille : Infection croissante de la glande sébacée de la paupière.

Symptômes et signes

  • Le blanc de l’oeil peut être rouge.
  • Il y a du liquide ou un écoulement des yeux. Il peut être clair, vert ou jaune.
  • La troisième paupière est visible.
  • L’oeil est trouble ou il y a un changement de couleur.
  • Une croûte s’est formée ou se forme autour de l’oeil ou des yeux.
  • Clignotements et frottements fréquents des yeux.
  • Le chat peut éternuer fréquemment ou avoir un écoulement nasal.
Conseils et astuces pour garder votre chat d'intérieur heureux et en bonne santé

Le gonflement de l’œil est dû à l’accumulation de liquide. L’élargissement des vaisseaux sanguins dans le tissu provoque l’écoulement de l’œil. Si votre chat est infecté, il aura typiquement l’air de suinter. Dans certains cas, du pus est excrété pour combattre l’infection et devient si épais que les paupières se collent. Les infections oculaires sont irritantes et souvent douloureuses pour le chat. Un chat atteint de conjonctivite gardera souvent sa paupière partiellement fermée et se frottera fréquemment l’œil contre des objets, voire avec ses pattes.

La quantité d’écoulement et sa consistance aident à déterminer la cause de l’infection. Par exemple, un écoulement oculaire épais, vert ou jaunâtre, indique une infection fongique ou bactérienne. En revanche, un écoulement clair et aqueux indique une infection causée par des allergies.

Quiz sur les infections de l’œil

Causes

De nombreux facteurs peuvent déclencher une infection. Il peut s’agir d’une irritation due à des allergies ou d’une infection virale. Les bactéries et les virus sont les principales causes, et les chatons y sont plus sensibles que les chats adultes.

Les bactéries les plus courantes sont Mycoplasma et Chlamydia. D’autre part, les coupables viraux les plus courants sont l’herpèsvirus félin de type 1 et le calicivirus. Ils sont le plus souvent présents chez les chatons dont le système immunitaire est faible. Pour les chats adultes, l’exposition à des félins infectés est la cause la plus fréquente. Plus un chat sain est en contact étroit avec un chat infecté, plus son risque d’infection est élevé, surtout dans un environnement surpeuplé. Les environnements stressants comme les refuges augmentent également le risque d’infection.

Pour les chats domestiques adultes, une infection oculaire soudaine peut indiquer un autre problème de santé. Elle peut être le symptôme d’une maladie auto-immune. Elle peut également être un signe précoce d’affections plus graves, comme un traumatisme oculaire, un cancer ou une infection virale systématique, selon l’indice de suspicion.

Les risques

Les infections oculaires sont courantes chez les chats, mais pas nécessairement mortelles. Si elles ne sont pas traitées, elles peuvent se propager et affecter les parties internes de l’œil. Les cas graves conduisent souvent à la cécité, voire à des troubles de la vision. L’infection peut également être facilement transmise à d’autres chats et chatons si elle est virale. L’ulcère de la cornée est l’affection la plus dangereuse que peuvent provoquer les infections oculaires.

Comment apprivoiser un chat sauvage

Le diagnostic

Un diagnostic précis peut être déterminé par un vétérinaire ayant accès aux antécédents médicaux du chat, s’il y en a. Cela aidera le vétérinaire à déterminer la cause de l’infection et à choisir les tests diagnostiques les plus appropriés pour le chat. L’examen de base comprend une évaluation des yeux et un examen physique. Dans certains cas, le vétérinaire recherchera des signes d’infection des voies respiratoires supérieures.

  • Culture : C’est une procédure au cours de laquelle un échantillon ou un écouvillon de l’écoulement sera prélevé. Parfois, des échantillons de cellules sont raclés sur la zone enflée.
  • Formation oculaire à la fluorescéine : Procédé par lequel le vétérinaire place un colorant orange spécial dans l’œil afin de mettre en évidence les ulcères ou toute forme de corps étrangers présents.

Dans les cas où une affection secondaire est suspectée, le vétérinaire peut demander des analyses de sang ou d’autres examens.

Le pronostic

Il n’est pas très difficile de traiter les infections oculaires bactériennes chez le chat. Le pronostic est souvent bon à excellent car si les infections virales sont limitées dans le temps, celles qui sont bactériennes répondent rapidement au traitement médical. Si le symptôme est causé par une autre maladie, le pronostic peut être plus long, selon la nature de l’affection primaire. Quel que soit le cas, l’infection oculaire peut généralement être traitée et gérée, voire guérie, séparément.

Traitement, soins et prise en charge.

Les infections oculaires sont rarement traitées à l’aide de médicaments par voie orale. Dans la plupart des cas, une infection causée par des bactéries est traitée à l’aide de collyres antibiotiques ou d’une pommade topique. Les infections virales sont traitées de la même manière, bien qu’elles soient autolimitées. Toutefois, dans les cas graves, des médicaments antiviraux sont administrés pour empêcher l’infection de se propager et pour éviter qu’une infection bactérienne ne se produise simultanément.

Médicaments

Un compte-gouttes pour les yeux ou une pommade est le traitement privilégié. Les compte-gouttes pour les yeux doivent être appliqués plus de trois fois par jour toutes les quelques heures, tandis que la pommade ne doit être appliquée que deux à trois fois. Le traitement doit être constant et la zone affectée doit être maintenue propre tout le temps possible. Il n’est pas nécessaire de baigner le chat pour nettoyer son œil infecté. L’utilisation d’une boule de coton ou d’un écouvillon devrait suffire. Dans les cas graves, d’autres médicaments peuvent être administrés au chat, comme un anti-inflammatoire ou un traitement antiviral.

Virus de la leucémie féline

Contre-indications/

Au maximum, il faudra deux semaines pour que le chat se rétablisse complètement. Pour les cas où le chat a développé une cornée ulcérée, l’utilisation d’agents contenant de l’Hydrocortisone ne doit pas être utilisée. Bien que l’Hydrocortisone aide à minimiser l’inflammation, elle empêchera la cornée ulcérée de guérir et pourrait même l’aggraver.

Rappel : Il n’est pas recommandé d’utiliser les restes d’antibiotiques. Même si la zone atteinte ressemble beaucoup à une conjonctivite, il est préférable de demander le diagnostic d’un vétérinaire. Bien que les infections oculaires soient courantes chez les chats, d’autres maladies (comme le glaucome) peuvent avoir la même apparence. Le bon diagnostic ne peut être posé que par un vétérinaire qui fournira le bon type de traitement.

Prévention

La meilleure façon de prévenir une infection est de tenir à jour les vaccinations du chat et d’effectuer des contrôles réguliers. Un examen occasionnel des yeux du chat permet d’éviter que les infections naissantes ne s’aggravent.

Conseils pour les soins à domicile.

Pour garder les yeux d’un chat propres, vous pouvez enlever la crasse incrustée en trempant une boule de coton ou un gros écouvillon dans de l’eau chaude. Essuyez en partant du centre, entre les yeux, et en allant vers le coin. Le fait de couper une partie des poils autour des yeux peut également contribuer à réduire l’irritation.

Pour l’examen des yeux à la maison, placez le chat dans un endroit bien éclairé. Abaissez doucement ses paupières avec votre pouce et vérifiez la doublure intérieure. Elle doit être rose et non rouge ou blanche. Le blanc des yeux doit être clair et ne doit pas être trouble, brumeux ou teinté d’autres couleurs. Les deux pupilles doivent être de taille égale et aucun des deux yeux ne doit être partiellement fermé.