Un cheval confiant aime être monté

Personnellement, je pense que le Major, mon cheval, aime beaucoup être monté. Quand je vais chercher la selle, il se rend à l’endroit où je lui pose habituellement la selle. Il se tiendra là pendant que je lui mettrai le hackamore et que je le boutonnerais. Habituellement, je prends la partie de la ligne de tête du cheval et je la pose sur la clôture, puis je place les coussins et la selle sur son dos et je fixe la selle.

Le major ne bouge jamais, mais quand j’aurai fini de seller, il lèvera son pied avant gauche pour que je puisse le nettoyer. Il se détend ensuite sur son arrière gauche que je ramasse et nettoie et nous allons sur le côté droit et la même chose se produit. Quand ses pieds sont nettoyés, je monte et nous faisons quelques tours autour de l’enclos rond et nous nous dirigeons vers la porte, qui est une porte de cow-boy. Je tire la porte en position ouverte et il se déplace autour de la porte vers l’extérieur, mais suffisamment près pour que je puisse facilement fermer la porte et la verrouiller.

Le major est formé au plaisir occidental, au reining, au trail et à la corde. C’est sans aucun doute un cheval polyvalent pour les cow-boys ! Lorsque nous nous dirigeons vers la route, il observe son environnement et ne semble pas avoir peur de grand-chose.

Nous nous promenons en toute tranquillité

Nous roulons généralement pendant une heure, puis je descends et je desserre la sangle pour lui permettre de brouter, ce qui est facile puisque j’utilise le hackamore. Quand il a fini (ou dans une heure), je resserre la sangle, je monte à nouveau et je rentre chez moi. Une fois à la maison, nous nous rendons au rond de longe et il s’approche du portail pour que je puisse l’ouvrir depuis la selle. Il passe la porte et arrive à l’endroit où je peux à nouveau fermer la porte et la verrouiller. Ensuite, je descends et je nettoie ses pieds à nouveau et j’enlève la selle et les coussinets. Maintenant, il se fait brosser, et il aime vraiment ça. Je le brosse partout et je peigne sa crinière et sa queue. Il aime toute l’attention qu’on lui porte.

Ce que vous devez savoir sur les coliques et les vers de cheval

Le major a même appris que nous allons faire de l’équitation si je porte mon chapeau de cow-boy. Il va crier très fort quand il me verra le porter ! Parfois, nous faisons simplement le tour de l’enclos rond et nous nous exerçons à marcher, à trotter, etc. et à certaines tâches comme l’ouverture et la fermeture de la porte lorsqu’elle est montée.

J’ai également disposé quelques poteaux et je lui ai demandé de les enjamber à la marche. Ensuite, je les rapproche et je lui demande de les enjamber. Je descends dans l’étrier du côté où il marche parce que cela raccourcira sa foulée. Si je descends dans l’étrier opposé lorsqu’il fait un pas, cela allongera sa foulée. C’est amusant, mais il devient parfois difficile de faire les choses correctement.

Ce genre de pratique est un jeu, et le Major aime les jeux. C’est aussi une partie de la classe de plaisir occidentale. J’essaie de faire de tout ce que nous faisons ensemble un jeu. Je le fais toujours avec n’importe quel cheval parce que je crois qu’il est important que le cheval et le cavalier s’amusent tous les deux. Une fois, un de mes voisins est passé et nous a remarqués, Major et moi, en train de jouer dans l’enclos rond. Il a déclaré que le cheval aimait vraiment ce que nous faisions, et il est resté un moment à regarder.

Quelques idées pour créer des liens avec votre cheval

Chaque cheval est différent

Major est un très bon cheval polyvalent, et ensuite je vais commencer à travailler avec Apache, un cheval de peinture noir et blanc plus petit que je possède. Son tempérament est très différent de celui de Major, et il a peur de pratiquement tout. Je l’ai depuis quelques années et j’ai surtout travaillé à me faire des amis avec lui.

Tout ce que vous devez savoir sur les poneys et leurs soins

Alors, maintenant, le jeu commence. Je vais commencer avec un tuyau noir d’environ 5-6′ de long. Je vais poser ce morceau de tuyau d’eau en forme de serpentin et tenter de faire passer l’Apache dessus pour voir sa réaction. Cela se fait dans le stylo rond de 50 pieds. Lors de la deuxième tentative, je le conduirai au tuyau et le laisserai le sentir. Cela dure quelques jours, jusqu’à ce qu’il prenne confiance en moi.

Ensuite, il y aura quelque chose qui fait un bruit de type hurlant – en général, j’utilise un vieux type de boîte aux lettres dont la porte est pliée pour faire du bruit. Je l’y amène et j’essaie de l’ouvrir ; cela dure environ 7 jours.

En Angleterre, on appelle cela le licenciement. Les cow-boys appellent ça « sortir les crottes de nez » et ça marche. Le cheval ne peut pas profiter d’une bonne promenade s’il a peur de son environnement, mais une fois qu’il a réalisé que cette peur n’est rien du tout, alors il peut profiter d’une bonne promenade.

Louer et traiter les merveilles du travail

J’ai également utilisé la formation par empreinte et j’ai introduit le concept dans toute ma formation dans une certaine mesure. Cela signifie qu’il faut interagir avec le cheval et le féliciter lorsqu’il accomplit une tâche avec succès. Cela peut aussi impliquer de donner des friandises, comme des carottes ou des tranches de pomme.

Par prudence, sachez qu’il ne faut pas donner plus de deux carottes par jour ! Trop de carottes peuvent provoquer un fécalome dans les intestins, alors mélangez-les avec des pommes et d’autres friandises. Le Major aime les navets ! N’oubliez pas que l’essentiel est que le cheval s’imprègne de vous, c’est pourquoi les éloges et une attitude positive sont plus importants que n’importe quelle sorte de friandise.

Comment faire avancer un cheval têtu ou paresseux

En tant qu’entraîneur, je suis le chef de mon troupeau. Je laisse le cheval faire partie de mon troupeau, et lorsqu’il accomplit une tâche, aussi petite soit-elle, je le félicite et lui fais savoir qu’il en fait définitivement partie et qu’il a fait du bien. Je peux voir l’expression qu’il a sur le visage et je sais qu’il s’amuse.

Les chevaux heureux manquent autant que les bons cavaliers

Nous venons de recevoir environ 17cm de pluie et pour l’instant tout est boueux au-delà de toute attente. Le Major a dû aller dans la grange avec les Apaches à cause de la boue dans les enclos ronds. Quand je vais les nourrir, ils sont en sécurité dans leurs stalles, mais les yeux du Major se fixent sur moi à la seconde où j’entre dans la grange. Il lève les oreilles jusqu’à ce que je lui dise : « Pas aujourd’hui ! Puis il détourne le regard. Je sais que les promenades lui manquent, et je suis prêt dès que la boue est partie et qu’il fait beaucoup plus sec pour que nous puissions à nouveau faire du cheval, même si c’est juste pour regarder les marguerites.