Histoire du cochon d’Inde (Cavy)

Le cochon d’Inde, nom latin Cavia porcellus (généralement abrégé Cavy), a été domestiqué pour la première fois par les tribus incas comme source de nourriture supplémentaire vers 4000 avant J.-C. Au Pérou, le cochon d’Inde est toujours utilisé comme source de nourriture et est considéré comme un mets délicat. C’est un fait que nous avons peut-être du mal à comprendre, car nous ne les avons jamais connus que comme des animaux de compagnie populaires ou pour leur utilisation dans des expériences de laboratoire.

Les premiers commerçants ont ramené les cochons d’Inde en Europe où ils sont rapidement devenus des animaux de compagnie exotiques et inhabituels. Quelque part en chemin, ils ont pris le nom de cochon d’Inde, bien qu’ils ne soient pas étroitement liés aux cochons. Le terme approprié utilisé par la plupart des éleveurs professionnels est Cavy, mais le propriétaire moyen d’un animal de compagnie ne le réalise souvent pas et continue à l’appeler par le nom commun de cochon d’Inde.

Pourquoi un cochon d’Inde ?

Les cochons d’Inde (Cavies), sont des animaux de compagnie parfaits pour les enfants et les adultes. Ce sont de petites créatures sociables qui aiment être manipulées et qui mordent rarement. Leur enthousiasme pour le temps des repas ou des câlins est généralement très vocal, avec une série de grincements, sifflements, ronronnements et grognements. Les propriétaires apprennent rapidement à reconnaître les différents sons et trouvent très amusant d’entendre leur animal leur parler.

L’espérance de vie moyenne d’un cochon d’Inde est de 5 à 7 ans, bien qu’il soit connu qu’il vive beaucoup plus longtemps. En effet, une de mes propres Cavies a vécu jusqu’à 13 ans, une autre a vécu jusqu’à 11 ans, il n’est donc pas rare qu’elles vous surprennent en dépassant vos attentes.

Un cochon d’Inde est peu coûteux à nourrir, et tant que vous êtes prêt à lui fournir un joli clapier chaud à l’extérieur (idéalement avec un enclos), ou une cage intérieure de taille appropriée, il y a peu d’autres dépenses à prévoir. Si vous envisagez d’adopter un cochon d’Inde comme animal de compagnie, vous pouvez penser à en adopter deux, de préférence du même sexe pour éviter les bébés non désirés. Ils aiment avoir de la compagnie de leur propre espèce et je ne recommande pas de les garder dans un clapier avec un lapin, car le cochon d’Inde aura tendance à être intimidé par le lapin plus gros et finira souvent par avoir les oreilles déchirées ou d’autres blessures.

Quelques races à prendre en considération

Abyssin

Nourrir votre cochon d’Inde

Il est très important de donner à votre cochon d’Inde une alimentation correcte. Il existe des aliments secs spécifiques pour les cochons d’Inde, mais même s’ils contiennent de la vitamine C, ils n’expliquent pas que celle-ci ne reste pas longtemps dans le mélange d’aliments secs et se dégrade rapidement. Comme les cochons d’Inde sont incapables de synthétiser la vitamine C dans leur corps (comme les humains), il est essentiel de s’assurer qu’ils ont fréquemment des légumes, des fruits et de l’herbe frais. Pendant les mois d’hiver, il vaut la peine de mettre une tablette de vitamine C humaine normale dans leur bouteille d’eau chaque fois que vous la remplissez, car celle-ci se dissout dans l’eau et assure à votre animal un apport suffisant en vitamine C dans son alimentation. Ne vous inquiétez pas d’un éventuel surdosage de votre animal en utilisant une tablette de vitamine C humaine, car la vitamine C est une vitamine soluble dans l’eau et le corps expulsera tout ce dont il n’a pas besoin.

Parmi les fruits et légumes sûrs pour nourrir votre cochon d’Inde, citons les carottes, les panais, les choux, les feuilles de germes, la laitue (pas trop cependant car elle peut agir comme un laxatif), le céleri, les pommes, les oranges, les poires, etc. Ne leur donnez en aucun cas des pommes de terre. Ils apprécieront également les pissenlits (feuilles et fleurs) de votre jardin (là encore, pas trop, car l’effet laxatif est tel qu’ils ne sont pas plus de 2 ou 3 par jour), ainsi que l’herbe fraîche. Veillez toujours à ce que l’herbe ou les feuilles que vous prélevez dans votre jardin ne poussent pas dans une zone où elles ont pu être urinées par d’autres animaux domestiques, ou dans une zone qui a pu être en contact avec des pesticides ou des gaz d’échappement de voiture.

Un cochon d’Inde doit toujours avoir de l’eau fraîche à sa disposition, idéalement dans une bouteille plutôt que dans un plat. Les plats ont tendance à se renverser et à mouiller la litière de votre animal. L’autre problème évident est que le plat est plus difficile d’accès pour un cochon d’Inde en raison de son cou très court.

Le foin est un autre must, car il fournit des fourrages grossiers importants dans leur alimentation et facilite la digestion. Le foin frais contient également une certaine quantité de vitamine C, alors essayez toujours d’acheter du foin de la meilleure qualité possible.

Soins de routine

Les soins généraux d’un cochon d’Inde (Cavy) sont assez faciles. Il aura besoin d’une litière adaptée que vous pouvez acheter dans la plupart des animaleries. S’il est gardé à l’extérieur, le foin ou la paille sont généralement les meilleures litières. Dans la maison, un revêtement de sol en bois avec une boîte de couchage remplie de foin ou une litière d’animalerie sera idéal. Le papier déchiqueté est également une bonne solution car il fournit beaucoup de chaleur. Il est important de nettoyer votre animal de compagnie au moins une fois par semaine et de lui donner une literie fraîche. Vous devrez peut-être le faire plus souvent, en fonction de la taille de la cage ou du clapier dans lequel il se trouve et du nombre de cochons d’Inde qu’il héberge.

Les ongles des cochons d’Inde doivent être coupés tous les deux mois environ. Ce n’est pas difficile à faire vous-même si vous utilisez un coupe-ongles pour petits animaux, mais cela peut être plus difficile pour les Cavies de couleur foncée, car les ongles seront également foncés et vous ne pourrez pas voir où le nerf se termine. Avec les variétés de cochons d’Inde à ongles clairs, vérifiez où le nerf rose peut être vu dans l’ongle et coupez-le juste devant pour éviter de saigner ou de blesser votre animal. Pour les variétés plus foncées, ne coupez que le bout de l’ongle. La façon la plus simple de couper leurs ongles est de bercer doucement le cochon d’Inde dans le creux de votre bras gauche tout en coupant la griffe avec votre main droite (inversement si vous êtes gaucher). Si vous ne vous sentez pas à l’aise pour le faire vous-même, la plupart des vétérinaires le feront pour vous à un prix très modique. En général, les ongles des pieds avant ne sont pas trop longs, et ce sont surtout les ongles des pieds arrière qui doivent être coupés.

Comment prendre soin d'un cochon d'Inde péruvien à poils longs ?

Gardez un œil sur les dents de vos cochons d’Inde et assurez-vous qu’ils ont toujours un beau morceau de bois non traité à ronger, ainsi que beaucoup de légumes frais et croustillants comme des carottes. Leurs dents peuvent facilement pousser trop loin, ce qui les rend difficiles à manger. Si votre animal perd sa nourriture, vérifiez soigneusement sa bouche ou emmenez-le chez votre vétérinaire pour qu’il puisse le faire.

Si votre cochon d’Inde perd ses poils ou se gratte beaucoup, il a peut-être attrapé des mites dans le foin ou d’autres animaux. Votre vétérinaire pourra vous fournir soit un shampoing spécial pour tuer ces acariens, soit des injections d’un médicament appelé Ivermectin . Après le traitement, votre animal devrait bientôt revenir à la normale. Les griffures et la perte de poils peuvent également être un signe de scorbut, ce qui indiquerait que votre animal ne reçoit pas suffisamment de vitamine C dans son alimentation.

Plus tard dans la vie, votre cochon d’Inde mâle peut développer une affection qui se traduit par un rectum atteint. Il ne peut alors plus expulser facilement ses selles, et vous devrez peut-être adopter une routine quotidienne consistant à tourner doucement votre cochon d’Inde sur le dos et à séparer l’entrée du sac rectal avec vos doigts. L’introduction d’une huile telle que l’huile minérale aidera à ramollir l’accumulation, de sorte que vous pourrez l’éliminer avec précaution à l’aide d’un coton, d’un tampon d’ouate ou d’un mouchoir en papier. Votre vétérinaire peut vous faire une démonstration de la technique si vous avez peur de la mettre en œuvre la première fois.

Élever votre cochon d’Inde (cavy)

Si vous décidez d’élever vos propres cochons d’Inde, il est important de vous assurer que vous disposez de bons foyers pour les bébés. Vous avez peut-être décidé de commencer à montrer vos cochons d’Inde et de ne garder que les champions potentiels, ou vous voulez simplement faire l’expérience de voir vos propres bébés cochons d’Inde, mais dans tous les cas, ceux que vous ne souhaitez pas garder devront être relogés dans un endroit où ils seront bien soignés.

Quelle que soit la raison pour laquelle vous décidez d’élever vos animaux de compagnie, il y a certains faits utiles que vous devez connaître.

1) Les cochons d’Inde peuvent être assez réticents à se reproduire, alors ne soyez pas surpris si cela prend un certain temps avant que votre femelle (truie) ne soit enceinte.

2) Le cochon d’Inde mâle (sanglier), doit être sans lien de parenté avec la truie pour éviter les problèmes de consanguinité.

3) Le sanglier fera preuve d’un grand enthousiasme lorsque vous le mettrez avec une truie et la suivra dans le clapier en faisant des ronronnements et des bavardages, il n’y a pas de quoi s’inquiéter.

4) Une truie entre en saison environ tous les 14 jours, chaque cycle durant de 24 à 48 heures. La meilleure façon de s’assurer qu’elle tombe enceinte est de laisser le verrat avec elle jusqu’à ce que vous voyiez des signes de son ventre gros et ferme, signe certain qu’elle est enceinte. En cas de doute, vous pouvez palper doucement ses flancs, et vous pourrez probablement sentir en elle des petits bébés de la taille d’une bille. Une fois que vous savez qu’elle est enceinte, séparez le verrat, car il risque de piétiner et de tuer les bébés s’il est laissé avec la truie quand elle a accouché.

5) Il est essentiel que votre truie ne soit pas accouplée trop jeune ou trop vieille. L’idéal est qu’elle soit âgée de 6 à 8 mois environ, car à mesure qu’elle avance en âge, les os de son bassin risquent d’avoir déjà fusionné et elle aura très probablement beaucoup de mal à accoucher ou mourra.

6) La période de gestation d’un cochon d’Inde est de 68 à 72 jours, ce qui est long pour les petits mammifères. C’est pourquoi les bébés naissent pleinement formés, avec des poils et des yeux ouverts. Ils boiront le lait de la truie, mais sont également capables de manger des aliments solides à la naissance.

7) Les bébés doivent être sexués le plus tôt possible après leur naissance, bien qu’il puisse être difficile pour un éleveur débutant de déterminer le sexe des bébés avant qu’ils n’aient quelques semaines. Une fois qu’ils ont atteint l’âge de quatre semaines environ, les bébés mâles doivent être sevrés et retirés du clapier de la truie pour éviter qu’ils ne la fécondent. Les bébés femelles peuvent être soit laissés avec la truie, soit séparés dans des clapiers qui leur sont propres. Elles seront prêtes à partir dans de nouveaux foyers vers l’âge de 6 semaines.

8) Une truie donne généralement naissance à une moyenne de trois bébés, bien qu’elle puisse en donner un seul ou même jusqu’à quatre.

9) Si votre truie semble avoir du mal à mettre bas, vous pouvez essayer de lubrifier votre petit doigt avec une huile minérale et de l’introduire doucement dans son canal de naissance. Si vous sentez qu’un bébé est coincé dans le canal, essayez d’accrocher votre petit doigt sous ses dents supérieures et de le retirer très doucement. Si vous n’y parvenez pas, emmenez votre animal chez un vétérinaire dès que possible.

Sexe masculin et féminin

Truie (femelle)

Races à poils longs

Coronnette : remarquez la rosette sur le sommet de la tête.

Autres races de cochons d’Inde (Cavies)

Self Red

Races

Il existe de nombreuses races de cobayes (Cavies) parmi lesquelles vous pouvez choisir, surtout si vous choisissez une race spécifique sur laquelle vous concentrer pour les expositions. Je vais essayer de couvrir les principales dans cette section, mais il existe d’autres variétés, certaines plus performantes que d’autres. Si vous n’avez besoin que d’un cochon d’Inde normal, votre centre de secours local est toujours un bon endroit pour commencer, ou demandez autour de vous si des éleveurs locaux ont un surplus de Cavies non championnes pour lesquelles ils ont besoin d’un foyer. En dernier recours, vous pouvez les acheter dans des animaleries, mais c’est une solution que je déconseille car elle ne fait qu’assurer que l’animalerie achète plus de cochons d’Inde à vendre, souvent sans se soucier de savoir s’ils iront dans un bon foyer ou non.

Variétés de rats de fantaisie : Couleur de la fourrure, couleur des yeux, type de pelage et marques

Les variétés à poils longs

Il ne fait aucun doute que ces variétés sont magnifiques, mais si vous n’êtes pas prêt à les toiletter tous les jours avec une brosse douce, vous vous apercevrez rapidement que vous avez un tapis en tant qu’animal de compagnie, souvent avec des problèmes de peau causés par les tapis qui tirent sur la peau et l’humidité qui s’accumule en dessous. Le moyen le plus simple de garder leurs poils propres et bien rangés est de faire un emballage soit en tissu, soit en papier brun plié sur lui-même pour en faire une bande unique en trois parties. Un petit morceau de carton d’environ 0,5″ de long sur 1,5″ de large doit ensuite être collé sur le dessus de la section centrale pour servir de support. Une fois que l’emballage est replié en une seule bande, la bande ainsi obtenue doit être repliée dans d’autres directions (un peu comme un accordéon) pour former un petit paquet. L’idée est que lorsque vous avez toiletté votre cochon d’Inde, vous déposez le poil dans la partie centrale de l’emballage ouvert avec la bande de carton la plus proche du corps du cochon d’Inde. Vous pliez ensuite les parties latérales sur le poil et, à l’aide du concertina de plis, vous emballez à nouveau le poil en forme de petit paquet. Le paquet ainsi formé peut ensuite être fixé à l’aide d’un élastique. La taille de l’emballage dépend de la longueur des poils de vos cavités. N’oubliez pas que les variétés à longs cheveux peuvent facilement se retrouver avec des cheveux de plus de dix-huit pouces de long et peuvent nécessiter plusieurs emballages pour les fixer tous. Faites très attention à ne pas mettre les emballages trop serrés au point que le cochon d’Inde s’aperçoive qu’ils tirent à la racine de ses poils. Si cela se produit, il commencera rapidement à ronger l’emballage et finira par ruiner définitivement ses chances de se montrer, car les poils ne repoussent jamais de la même manière une fois mâchés. Les juges remarqueront les poils mâchés et vous marqueront pour cela. Si votre carie développe des petits poils, ne les coupez pas avec des ciseaux, car cela aussi les ruinerait. Il est préférable de saisir fermement la petite natte entre vos doigts et de l’arracher rapidement, car elle ne laissera pas d’extrémités émoussées et repoussera à partir des racines.

Les cavités à poils longs doivent être gardées seules, ou dans des clapiers adjacents les uns aux autres, car si vous les mettez ensemble dans le même clapier, elles auront tendance à se mâcher le pelage et à se ruiner pour se montrer. Ce n’est pas un problème pour un cochon d’Inde de compagnie, car vous pouvez garder ses poils courts.

Si vous montrez votre cochon d’Inde à poils longs, vous aurez besoin d’un petit stand pour les exposer. J’avais l’habitude d’utiliser des stands d’environ 12 pouces carrés en bois et recouverts de toile de jute pour la prise, mais tout ce qui est similaire fera l’affaire, et la taille devra peut-être être modifiée en fonction de la longueur de votre pelage de carie. Deux petites bandes de bois vissées sous la planche serviront de pattes pour la soulever d’environ un pouce. La plupart des gens les fabriquent eux-mêmes à la maison, et je n’ai jamais vu en vente des manteaux tout faits.

Il est important d’apprendre à votre cochon d’Inde à poil long à rester immobile dès son plus jeune âge si vous avez l’intention de le présenter en exposition, la meilleure façon de le faire est de l’introduire le plus jeune possible dans le tableau d’exposition et de commencer à lui faire une toilette. La meilleure façon de le faire est de le présenter au tableau d’exposition le plus jeune possible et de commencer à le toiletter. Lorsqu’il aura atteint l’âge de participer à l’exposition, il vous autorisera volontiers à brosser son pelage complet pour le jugement et restera en place jusqu’à ce que vous l’ayez à nouveau enroulé et ramené dans l’enclos de l’exposition.

Il sera également essentiel de baigner votre animal quelques semaines avant le spectacle (pas plus tard, sinon les huiles naturelles n’auront pas pénétré dans le pelage et vous perdrez des marques). Utilisez uniquement un shampoing conçu pour les petits animaux, ou si cela est absolument nécessaire, utilisez un shampoing doux pour bébé. Après le bain, enveloppez délicatement votre cochon d’Inde dans une serviette pendant 15 minutes, puis séchez-le à basse température à l’aide d’un sèche-cheveux classique en suivant le sens du poil pour que les cuticules du poil restent bien à plat et que son pelage conserve un éclat sain et brillant. Ne le remettez pas dans un enclos extérieur tant qu’il n’est pas complètement sec, sinon il risque de prendre froid.

Si vous avez l’intention de faire de l’exposition et de l’élevage un passe-temps, vous serez confronté à une décision difficile lorsqu’il s’agira d’élever vos poils longs. Le problème est qu’ils devront être coupés courts pour faciliter l’élevage, ce qui signifie que vous ne pourrez plus les montrer et que vous ne pourrez les garder que comme reproducteurs. C’est un choix difficile à faire quand on sait que l’on a un cochon d’Inde potentiellement gagnant, mais que l’on sait aussi qu’il faut l’accoupler avant qu’il n’ait un an pour éviter toute complication due au fait que les os du bassin se sont fixés. Le sanglier est également un problème, car pour faciliter l’accouplement, vous devrez le tailler et le garder uniquement comme reproducteur. En fin de compte, vous devrez décider soit de tenir bon pour une cavie gagnante en exposition, soit d’espérer qu’ils reproduisent leurs bonnes caractéristiques en plusieurs bébés afin d’avoir plus de chances de produire d’autres champions.

Enfin, si vous êtes déterminé à avoir un cochon d’Inde à poil long comme animal de compagnie, il est probablement préférable de le garder coupé court, comme une évidence. Cela signifie qu’il aura toujours l’air mignon et long, mais qu’il ne traînera pas derrière lui, n’urinera pas dessus et ne s’emmêlera pas les pinceaux. Ils auront toujours besoin d’un toilettage régulier, mais sans avoir besoin d’un emballage.

Races autonomes

Les races autogames sont essentiellement des cochons d’Inde de toutes les couleurs. Il existe une gamme de couleurs telles que les Self Blacks, les Self Whites, les Self Reds, les Self Golden’s, etc. Il s’agit de cochons d’Inde à poil lisse, dont le plus populaire est le Self Black. En préparation à l’exposition, ils auront besoin de poils de garde plus longs pour assurer une apparence brillante de leur pelage. Pour ce faire, il suffit d’humidifier le doigt et le pouce et de passer délicatement le poil du cochon d’Inde en frottant la boule du pouce contre la boule de l’index. Vous laisserez ainsi les poils courts et brillants derrière vous et éliminerez les poils de garde ternes. Essayez de faire cela tous les quelques jours pour éviter une accumulation.

Que faire en cas de surchauffe d'un cochon d'Inde

Un bon bain deux semaines avant le spectacle sera également bénéfique pour la brillance, et un polissage avec un morceau de soie véritable ajoute à la qualité réfléchissante du manteau.

Les juges rechercheront un nez émoussé sur votre Cavy et c’est donc une bonne idée de prendre l’habitude d’entraîner votre Self Cavy non seulement à rester immobile, mais aussi à continuer à repousser doucement son nez vers son corps jusqu’à ce qu’il apprenne à s’asseoir comme cela naturellement lorsqu’il est jugé. Il vérifiera également s’il a les larmes aux oreilles, s’il a des acariens, s’il a les yeux brillants et s’il est en bonne santé.

Abyssin

Abyssiniens

Les Abyssiniens se déclinent en une variété de couleurs qui ne semblent pas avoir d’importance pour les besoins de l’exposition. Ce qui est important, c’est la disposition des différentes rosettes de cheveux sur le corps, qui doivent être uniformément assorties, avec une rosette sur chaque épaule, quatre au milieu, une sur chaque hanche et deux sur la croupe. Les rosettes doivent être bien formées et avoir un petit point central. Le pelage de l’Abyssin doit être dur, et non soyeux comme dans la plupart des autres races.

Himalayens

Agoutis

Agouti d’or

Himalayens

Les Himalayens ressemblent beaucoup à un chat siamois. Ils naissent totalement blancs, puis, au cours des semaines suivantes, leurs points de couleur foncée apparaissent autour de leurs oreilles, de leur nez et de leurs pieds. On dit que le temps chaud ou les chocs peuvent faire pâlir leurs points, ce qui n’est pas une bonne chose si vous avez l’intention de les montrer. L’Himalaya a des yeux rose vif. Si vous les élevez en vue d’une exposition, vous devrez être patient et attendre que leurs points apparaissent avant de pouvoir dire que vous avez des gagnants potentiels.

Agoutis

Les agoutis se déclinent en plusieurs couleurs, principalement or et argent, mais on les trouve aussi dans le chocolat, la cannelle, la crème et le citron. Les marques du pelage ressemblent beaucoup aux cavités sauvages d’Amérique du Sud et ont ce que l’on appelle un aspect tiqueté. Chaque poil est composé de deux couleurs qui dépendent du type d’Agouti que vous choisissez. Comme les cochons d’Inde, ils ont un pelage lisse qui nécessite également un toilettage des poils de garde.

Néerlandais

Néerlandais

Les Cavies néerlandaises sont notoirement difficiles à élever selon un standard d’exposition. Elles ressemblent beaucoup à un lapin hollandais et se déclinent dans une grande variété de couleurs. Leurs marques doivent être symétriques, avec une bonne selle blanche, des taches sur les joues et les pattes uniformément assorties, ainsi qu’une tache blanche centrale de taille décente sur la face.

Américain à crête

Les American Crested sont disponibles dans une variété de couleurs. Chacune est un cochon d’Inde à poil lisse avec une couleur de corps unie et une rosette blanche contrastante située au milieu du front. Il est important, lors de l’élevage de ces animaux, de montrer que la crête est bien arrondie avec une pointe centrale et que la couleur de la crête remplit parfaitement la rosette sans saigner dans les zones extérieures à la rosette.

Écaille de tortue ou écaille de tortue et blanc

Les tortues en écaille ou les tortues en écaille et blanches sont à nouveau difficiles à élever pour un standard de spectacle. Les taches de couleur sur le corps doivent être aussi égales et symétriques que possible sans que les couleurs ne se mélangent. Nombre d’entre elles finissent par devenir des animaux de compagnie en raison de mauvaises marques. Idéalement, ils devraient avoir environ six à dix taches de couleur alternées sur tout le corps.

Rex et Teddy

Rex et Teddy

Rex et Teddy ne sont pas très différents, c’est pourquoi je les ai classés ensemble. La principale caractéristique de ces races inhabituelles est le fait que leurs poils poussent à la verticale plutôt qu’à l’envers ou en rosette comme dans les autres races. Le poil d’un nounours est droit et épais, mais celui du Rex est plus grossier et légèrement ondulé. Ces races sont à la fois très mignonnes et très câlines à regarder. Elles se déclinent en plusieurs couleurs différentes.

Dalmatiens

Dalmatiens

Les dalmatiens, comme leur nom l’indique, ressemblent beaucoup à un chien dalmatien, blanc avec des taches noires (bien qu’ils puissent avoir des taches de différentes couleurs). Les taches de présentation doivent être très distinctives et réparties uniformément sur tout le corps. Les pieds doivent être totalement de la même couleur que les taches et non blancs. Les dalmatiens ont les yeux rouges.

Les dalmatiens ne devraient jamais être accouplés entre eux en raison d’un gène qu’ils possèdent et qui peut provoquer la mort des bébés à la naissance ou sans yeux. Si vous avez l’intention de les élever, vous devez essayer d’élever un dalmatien avec un Cavy auto-couleur qui a été élevé à partir d’un parent dalmatien. Assurez-vous que le Self coloured Cavy est de la même couleur que les taches sur le dalmatien que vous utilisez comme compagnon.

Conclusion

J’espère que cet article vous a été utile pour vous conseiller sur les soins à apporter à votre cochon d’Inde / Cavy, et que si vous décidez de vous lancer dans l’élevage et la présentation d’un des types de Cavy ci-dessus, vous aurez des années de plaisir et d’agrément. Même si vous ne les gardez que comme animaux de compagnie, la plupart des expositions ont une section réservée aux animaux de compagnie qui peut être amusante. Il est évident que je ne suis pas en mesure de couvrir la vaste gamme de races ici, mais il y en a d’autres que vous pourriez envisager si aucune des races ci-dessus ne vous intéresse.

Une chose est sûre, quelle que soit la raison pour laquelle vous vous décidez pour ces mignons petits animaux de compagnie, vous ne le regretterez pas. Ils vous offriront des heures de divertissement et d’amour, et une fois que vous en aurez un, vous en voudrez d’autres.

Vous pourriez également apprécier mon article intitulé Puis-je garder mon cochon d’Inde à l’extérieur ?