Avant d’accueillir un nouvel animal dans notre exploitation, nous voulons nous assurer que nous disposons des meilleures installations possibles pour lui. Nous nous demandons notamment comment il s’intégrera dans notre installation actuelle et notre routine quotidienne, où il dormira, son alimentation, quelles sont ses qualités qui peuvent profiter à l’exploitation et, surtout, quelles sont les conditions de vie dont il a besoin pour mener une vie naturelle, saine et heureuse.

Je voulais un cochon depuis que j’ai déménagé à la ferme. Et s’il nous a fallu dix ans pour trouver la meilleure solution possible, nous sommes aujourd’hui les fiers propriétaires de M. Magoule, le mini cochon français !

Cet article n’est en aucun cas un manuel sur l’élevage des porcs (il en existe d’excellents). Il s’agit plutôt de partager les expériences que nous avons eues avec M. Magoule, qui nous a beaucoup appris sur les préférences des porcs. Nous espérons que les passages suivants vous aideront à mieux comprendre votre (futur) cochon, peut-être juste un peu mieux.

Dispositions relatives au sommeil

M. Magoule a un enclos dans la maison où il dort toutes les nuits depuis qu’il est un porcelet. Nous veillons toujours à lui préparer une petite collation à l’heure du coucher, ce qui l’a aidé à se sentir à l’aise dans sa petite maison.

Son enclos de nuit comprend une épaisse pile de couvertures, beaucoup de jouets et son bol à eau. Nous ne mettons plus dans sa litière remplie de copeaux de bois. Avoir son pot à portée de main était important quand il était un porcelet, mais maintenant il préfère utiliser la salle de bain à l’extérieur. Et bien que son pot ne soit plus nécessaire, M. Magoule a décidé de le transformer en jouet et l’a renversé, avec des copeaux et tout le reste.

Comment décider si un porc de compagnie vous convient

Un autre élément important à mentionner concernant son stylo de nuit est le loquet du portail. Nous avions à l’origine un verrou coulissant en métal, mais M. Magoule a rapidement découvert qu’il faisait un bruit fort lorsqu’il faisait claquer la porte, et il s’est mis à claquer. Tous. La nuit. Longue. Depuis, nous avons installé une simple bande de tissu qui s’accroche à un bouton et qui est silencieuse. Ouf !

Alimentation et régime alimentaire

Il est très facile de suralimenter un porc, et c’est aussi très malsain pour eux. L’adorabilité d’un cochon tient en partie à son ventre gras, mais un cochon ne devrait jamais être en surpoids au point d’avoir des bourrelets de graisse. Il est important de nourrir votre cochon de manière adéquate et saine.

Pour le petit-déjeuner, M. Magoule a généralement des mini-porcs en boulettes mélangés à tout ce que nous avons au petit-déjeuner, comme du gruau, une crêpe et quelques fruits. Nous veillons à cuire toutes ces choses sans sel ni sucre, car les porcs ne peuvent pas transformer ces épices de manière adéquate.

Tout au long de la journée, nous collectons divers restes de cuisine (fanes de carottes, morceaux de céleri, nouilles ou riz sans sel) pour son dîner. N’oubliez pas que les porcs ne doivent pas manger tous les restes de table. L’image d’un fermier qui donne le seau de déchets aux porcs est destinée à les engraisser rapidement pour l’abattage et non à soutenir la longévité saine de la vie d’un porc.

Et le goûter de Ramsès consiste en ses boulettes. Nous veillons également à ce que notre cochon soit capable de s’enraciner pendant la majeure partie de la journée. Cet exercice agréable lui permet de compléter son alimentation de la manière la plus naturelle possible et de rester maigre (en quelque sorte).

Que faire en cas de surchauffe d'un cochon d'Inde

Avoir un cochon à la ferme

La mentalité agricole commune à l’égard des porcs consiste à utiliser les caractéristiques de l’animal pour travailler pour l’agriculteur, c’est-à-dire à les nourrir pour les engraisser. Mais nourrir les porcs sur une dalle de béton avec un lisier qui coule sous eux n’est pas vraiment la façon dont les porcs sont censés vivre.

Un cochon est censé être dehors, mais certains jours, il n’aime rien de mieux que de se blottir sous un tas d’oreillers dans la chaleur de l’intérieur. Leur tendance naturelle est de manger, de s’enraciner, de se rouler dans des trucs dégoûtants, de manger, de dormir, puis probablement de manger à nouveau. Nous nous efforçons toujours de trouver l’équilibre entre l’animal domestique et l’animal de ferme. Lorsque Ramsès est à l’intérieur, nous le divertissons avec des jouets, des câlins, des griffures et bien sûr avec des friandises occasionnelles, ce qui le rend plutôt heureux. Lorsqu’il est à l’extérieur, il est important pour nous qu’il puisse exprimer ses qualités naturelles de porc, ce qui le rend encore plus heureux, et en prime, cela profite à notre ferme.

Ramsès passe la majeure partie de sa journée dehors avec les poules. Ils ont deux maisons et un grand enclos qui sert également de bergerie saisonnière. Cette relation symbiotique permet aux animaux de se tenir compagnie, de s’enraciner, de creuser ensemble et de se divertir. Nous devons cependant faire attention à la nourriture des poulets, et élever la mangeoire chaque fois que Ramsès est dans la maison pour qu’il ne mange pas tout et ne soit pas ballonné.

5 erreurs courantes commises par les propriétaires de cochons d'Inde

Maintenant qu’il est plus âgé et qu’il peut vraiment faire des dégâts avec son museau, nous prévoyons de lui construire un grand enclos dans le jardin. Notre espoir est qu’il perturbe une partie du cycle de vie des insectes et des mauvaises herbes tout en labourant le nouveau terrain pour l’année prochaine.

Les porcs méritent une bonne vie

Les porcs sont des animaux incroyablement intelligents. J’ai parlé à des camionneurs qui ont littéralement transporté des centaines de milliers de porcs, sans savoir qu’on pouvait apprendre à un cochon à s’asseoir. Les cochons aiment être traités avec affection et se faire câliner, recevoir des jeux et des puzzles à résoudre, dormir sur la bouche d’aération du four lorsqu’il fait froid, et ils ont également besoin d’être dehors pour pouvoir s’ébattre.

M. Magoule a une section sur notre blog où nous écrivons sur ses aventures (et mésaventures). Tout cochon qui va vivre dans notre ferme aura la possibilité de courir, de fouiller, de jouer, de manger, et oui, probablement de dormir dans la maison, et de vivre une vie qu’il mérite. En bref, il peut être un cochon.