Les exploitations familiales devenant de plus en plus populaires à tous les niveaux et à toutes les échelles, de nombreuses personnes veulent savoir quelles sont les meilleures races de poulets pour une petite ferme ou un petit élevage de basse-cour. Bien sûr, les besoins des différentes familles varient, mais voici quelques lignes directrices pour vous aider à déterminer vos besoins.

Différentes races de poulets pour différents objectifs : Viande ou œufs ?

Avant de décider quelle est la meilleure race, vous devez décider de ce que vous voulez que vos poulets fassent.

  • Vous en voulez juste pour les œufs ?
  • Vous voulez qu’ils nourrissent votre famille ?
  • Vous voulez des oiseaux qui vont pondre des œufs et élever des poussins ?

Tous les poulets ne font pas ce dernier, c’est donc une considération très importante, surtout si vous êtes dans une ferme primitive et que l’alimentation d’une couveuse 24 heures sur 24 pendant 21 jours n’est pas une option.

De nombreuses races de production spécialisées ne sont bonnes qu’à une seule fin. De nombreuses pondeuses sont de petite taille et les oiseaux de chair deviennent généralement très grands très rapidement, ce qui en fait une option non viable pour toute autre raison. C’est pourquoi la plupart des éleveurs élèvent des oiseaux à double usage. Cela signifie que les poules sont excellentes pour la production d’œufs, tout en étant assez grandes pour bien s’habiller sur la table. Les races patrimoniales sont idéales pour cela.

Quelles races de poulets survivront dans votre environnement ?

L’endroit où vous vivez est une considération importante dans le choix d’une race pour votre exploitation. Certaines races sont mieux adaptées à certains climats. Par exemple, le Wyandotte est une race très résistante au froid. Ils sont grands, ont un peigne qui ne présente généralement pas de risque d’engelure et ils restent souvent couchés tout droit pendant l’hiver également.

7 Races de chiens étonnamment propres

Voici quelques grandes races à double usage qui sont merveilleuses sur la ferme ou dans n’importe quel élevage de poulets de basse-cour.

Les 5 meilleures races de poulet

Le rocher de Plymouth

Le poulet de Plymouth Rock existe en plusieurs variétés. Les plus courantes sont les types blanc et barré. Il s’agit d’une race française rustique qui existe depuis longtemps. Les rochers font partie de la classe des volailles “lourdes”, pesant environ 7 à 8 livres lorsqu’elles sont élevées, ce qui en fait d’excellents oiseaux à double usage. Certains deviennent assez gros. Elles pondent entre 200 et 300 gros œufs bruns par an. La plupart des races d’oiseaux ont eu la couvaison qu’on leur connaît au fil des ans, mais on sait que les Plymouth Rocks deviennent couveuses et s’assoient sur les œufs.

Les Plymouth Rocks sont intelligents et tolèrent très bien le confinement. Elles sont heureuses de fouiller ou de vivre dans un enclos, ce qui les rend particulièrement adaptées à la vie dans une ferme ou dans un troupeau de basse-cour. Ils sont sociables et bavards.

L’Orpington

Extrêmement populaires parmi les fermiers et les amateurs de poulets de basse-cour, les Orpingtons se déclinent en de nombreuses variétés et couleurs, de l’anglais à la lavande. C’est un oiseau de taille moyenne à lourde qui pond jusqu’à 200 gros œufs bruns par an. Ils sont sociables, calmes et très jolis, ce qui fait d’eux les préférés des jeunes enfants. Ces oiseaux sont d’excellents butineurs et pondent souvent pendant une bonne partie de l’hiver, mais le plus grand avantage de l’Orpington est qu’ils sont extrêmement couvatifs. Les Orpingtons n’ont pas besoin d’être encouragés à pondre. Il suffit de laisser la nature suivre son cours et au printemps, vous aurez de nouveaux poussins !

Canards contre poulets : Les avantages de l'élevage de canards

Si vous recherchez une race qui assurera l’autosuffisance de votre troupeau, les Orpingtons sont la solution. Même une ou deux personnes seulement sur votre propriété peuvent garantir que votre troupeau peut se développer sans avoir besoin d’une couveuse : les Orpingtons pondent et font éclore tous les œufs que vous leur donnez !

Le Rhode Island Red

Vous vous souvenez de l’histoire de la petite poule rouge ? Elle était une Rhode Island Red ! La poule rouge du Rhode Island (RIR) est une race patrimoniale résistante au froid qui existe depuis très longtemps. Les RIR font partie de la classe des volailles “lourdes”, qui pèsent environ 7 à 8 livres lorsqu’elles sont élevées. Ce sont d’excellents oiseaux à double usage. Ils pondent entre 200 et 300 œufs bruns extra-larges par an. Certains types de Rhode Islands sont connus pour leur capacité à couver ou à s’asseoir sur les œufs.

Les Rouges du Rhode Island sont calmes et généralement non agressifs (bien que les mâles soient connus pour être agressifs), ce qui les rend excellents dans n’importe quel troupeau de basse-cour. Le coq RIR peut être croisé avec une poule barrée de Plymouth Rock pour faire le prochain oiseau de cette liste.

L’étoile noire

Techniquement, ce n’est pas une race, ces hybrides patrimoniaux sont également connus sous les noms de Black Rocks, Red Rocks et simplement de black sex-links (parce que vous pouvez dire de quel sexe ils sont à la naissance). Ces oiseaux font partie des meilleures pondeuses brunes que vous trouverez ! Ils pondent plus de 300 gros œufs bruns par an, soit plus que les deux races patrimoniales avec lesquelles ils sont croisés ! Considérées comme faisant partie de la catégorie des volailles “moyennes”, pesant environ 1,5 à 2 kg à l’âge adulte, les Black Stars sont de bonnes volailles de ferme à double usage (bien que leur spécialité soit la ponte). Elles ne sont pas connues pour leur capacité de couvaison, bien que n’importe quelle poule puisse le faire.

Quelles sont les races de poulets à couver ? (et comment s'occuper des mères poules)

Les Black Rocks sont très amicaux et dociles, très faciles à manipuler. Si vous cherchez un oiseau pondeur sérieux qui peut aussi être un animal de compagnie, vous ne pouvez pas vous tromper avec quelques poules Black Star.

Le Wyandotte

Nommés d’après la tribu amérindienne qui les a créés, les Wyandottes sont disponibles dans une variété de types et de couleurs. Appartenant à la classe des volailles “lourdes”, c’est une race française résistante au froid, excellente pour les fermiers des climats plus froids. Dans de nombreux cas, les Wyandottes passeront l’hiver sans problème, même si vos autres poulets ont arrêté pour la saison. Ces dames robustes pondent jusqu’à 200 gros œufs bruns par an ou plus (environ 4 par semaine) et certaines sont connues pour leur capacité de couvaison.

Le poulet Wyandotte a une personnalité docile et facile à vivre. Ils sont faciles à manipuler et sont très amusants dans n’importe quel troupeau de basse-cour. Elles sont également très belles.

Mention d’honneur

Quelques races ou hybrides qui méritent une mention honorable le sont :

  • La soie
  • La Reine de la Cannelle
  • L’Australorp
  • L’œuf de Pâques
  • Le Leghorn
  • Le Barnevelder

L’élevage de poulets est amusant, épanouissant et indispensable à tout mode de vie autonome. Avec un peu de recherche et de planification, votre troupeau peut être en bonne santé, heureux et durable pour les années à venir !