Qu’est-ce qu’un Martingale ?

Une martingale est tout dispositif conçu pour empêcher le cheval de lever la tête de manière excessive lorsqu’il est monté. Son but est d’empêcher un cheval de lever la tête et le cou si haut qu’il frappe le cavalier au visage.

C’est relativement inhabituel, mais certains chevaux, surtout lorsqu’ils sont excités, lèvent la tête si haut qu’ils risquent de blesser leur cavalier – je connais quelqu’un qui s’est cassé le nez de cette façon.

Il existe plusieurs sortes de martingales, qui sont utilisées dans des situations différentes. En général, les martingales doivent être utilisées comme mesure à court terme, ou seulement dans des circonstances où le cheval en a particulièrement besoin.

Aucune martingale ne doit jamais être utilisée pour tirer ou forcer la tête du cheval vers le bas ou être montée si serrée qu’elle interfère avec le mouvement normal de la tête.

Le Standing Martingale ou l’immobilisation

Il s’agit de deux termes pour le même dispositif. Les cavaliers anglais l’appellent la martingale debout, tandis que les cavaliers occidentaux utilisent le mot « tie-down ».

Une martingale debout se compose de trois lanières :

  • On fait le tour du cou
  • Un autre va entre les jambes du cheval pour fixer la courroie d’encolure à la sangle
  • La troisième attache la courroie de cou à une muserolle

Les martingales debout doivent être réglées de telle sorte que la courroie d’encolure repose juste devant les épaules du cheval et, lorsque le cheval est debout normalement, la boucle de la courroie avant atteint le creux de la gorge. Pas plus serré.

Il ne faut jamais utiliser une sangle unique sans tour de cou. Il existe un risque très réel que le cheval y passe une patte avant et descende.

Votre cheval ferait-il un bon cheval de thérapie ?

Les martingales debout sont un sujet de controverse mineur dans le monde anglais. Certains cavaliers pensent qu’une martingale debout empêchera un cheval de mal atterrir et de toucher le sol avec son nez, tandis que d’autres affirment qu’un cheval ne doit en aucun cas être sauté dans une martingale debout.

Les motifs du second groupe sont que, comme la martingale debout interfère également avec le mouvement descendant de la tête du cheval, il peut être plus difficile pour le cheval de juger de la hauteur de la clôture, ce qui augmente le risque de fautes, de refus et même de chutes.

De nombreux cavaliers de course au tonneau sont attachés, mais dans ce cas, on ne l’utilise pas pour maintenir la tête en bas, mais plutôt parce que le cheval peut s’y attacher dans les virages et ainsi tourner plus serré et obtenir un meilleur temps.

Certains craignent que le cheval ne devienne dépendant et n’utilisent l’attache que pour les spectacles. Une autre école de pensée est qu’un cheval bien entraîné et talentueux ne devrait pas en avoir besoin.

Le Martingale en course

Regardez les épreuves, et vous verrez les martingales courir dans la phase de cross-country et parfois le concours de saut de stade. De nombreux sauteurs d’obstacles en portent également, et elles sont presque omniprésentes sur le terrain de chasse.

Une martingale courante est identique à une martingale debout, sauf qu’au lieu de la sangle unique de la muserolle, elle a deux sangles se terminant par des anneaux métalliques. Les rênes sont enfilées à travers ces anneaux.

Sinon, il est monté à l’identique. Les anneaux doivent toucher la gorge du cheval lorsqu’il est debout normalement. Si les rênes sont tirées vers le bas par les anneaux, c’est beaucoup trop serré.

3 astuces simples pour apprendre à votre cheval

La martingale en course ne gêne pas autant la tête du cheval qu’une martingale debout, mais elle permet d’éviter un accident causé par le cheval qui relève la tête lorsqu’il est excité. Elle peut également aider les chevaux qui ont tendance à se dérober au mors.

Mais les martingales de course ont aussi un autre avantage. Lorsqu’un cheval en porte une, les rênes ne peuvent pas être tirées par-dessus sa tête. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’elles sont presque omniprésentes dans le domaine de la chasse.

Ils peuvent prévenir un grave accident où le cavalier tombe, tire les rênes avec lui et où le cheval trébuche sur les rênes et tombe.

Martingale irlandais

Tout cheval qui se trouve dans le champ de chasse et qui ne porte pas de martingale courante portera presque certainement une martingale irlandaise, même si vous ne la voyez pas immédiatement. On en voit aussi souvent sur les chevaux de concours complet et les steeple-chasers.

La martingale irlandaise est tout simplement un simple bracelet en cuir avec un anneau à chaque extrémité. Les rênes sont enfilées à travers les anneaux.

Les martingales irlandaises sont utilisées sur les chevaux qui n’ont pas besoin ou n’aiment pas la martingale courante. Elles n’ont absolument aucun effet sur le contact des rênes ou sur la capacité de mouvement du cheval, et n’existent que pour empêcher que les rênes ne soient tirées par-dessus la tête en cas de chute.

Personnellement, je recommande d’en utiliser une, à moins que vous ne trouviez qu’une martingale courante vous donne plus de contrôle. Elles assurent la même fonction de sécurité sans modifier la façon dont vous contrôlez le cheval.

La Martingale allemande ou Market Harborough

Personnellement, je n’aime pas la martingale allemande, bien que certains entraîneurs ne jurent que par elle comme moyen d’aider un cheval à développer des muscles de haut niveau.

Pourquoi un cheval bave après avoir mangé du trèfle, et que faire

Je n’aime pas ça parce que cela a tendance à générer un « jeu de tête » plutôt que de créer un cadre correct qui commence à l’arrière du cheval.

Elle est similaire à une martingale en course, mais au lieu d’anneaux qui entourent les rênes, les deux sangles s’accrochent aux anneaux de mors puis se fixent à des rênes spéciales avec des anneaux en D, généralement plusieurs pour permettre des longueurs différentes.

Lorsqu’il est utilisé correctement, il fonctionne de la même manière pour éviter un port de tête excessif.

Cependant, si elle n’est pas utilisée correctement par quelqu’un qui sait comment l’adapter, elle peut encourager un cheval qui est sur son coup droit et un cavalier qui pense que si la tête est au bon endroit, le reste du cheval doit être au bon endroit.

Il ne doit être utilisé que comme une aide à la formation à court terme.

Notes finales

Si vous devez tout le temps monter votre cheval dans une martingale, vous le faites mal. Les martingales ne doivent être utilisées qu’à cette fin :

Il s’agit d’une aide corrective à court terme visant à protéger le cavalier contre les coups au visage et à apprendre à un cheval qui s’obstine à porter sa tête trop haut de façon non naturelle à ne pas le faire (notez que vous devez toujours tenir compte du port naturel de la tête).

En compétition ou dans d’autres circonstances où un cheval pourrait s’exciter, s’oublier et essayer de vous nourrir les oreilles.

Pour des raisons de sécurité, pour éviter que les rênes ne passent par-dessus la tête, auquel cas une martingale irlandaise devrait être envisagée.