La vraie puissance des chevaux : Qu’y a-t-il de si génial à travailler avec des chevaux ?

J’ai commencé à conduire des chevaux et à les utiliser pour les travaux agricoles il y a un peu plus de deux ans maintenant. En fait, j’ai appris à conduire un cheval avant d’apprendre à conduire un tracteur.

Non, je ne suis pas Amish, juste pour information.

Maintenant que j’ai vu ce qu’un seul cheval peut accomplir, je ne peux pas imaginer passer à une opération uniquement avec un tracteur. Il y a quelque chose de vraiment spécial et unique à avoir un animal vivant et pensant comme collègue et ami. Mais pourquoi choisirais-je un cheval plutôt qu’un tracteur ?

Il y a beaucoup d’avantages à travailler avec les chevaux, notamment le fait que cela rend le travail plus amusant et plus intéressant.

La bonne nouvelle, c’est que l’agriculture avec des chevaux devient de plus en plus populaire . . à nouveau. Je peux personnellement comprendre pourquoi, puisqu’il semble que nos agriculteurs-anciens ne souffraient pas beaucoup sans le tracteur.

Fumier

N’oubliez pas que les chevaux fourniront également un excellent compost pour toute ferme qui cultive quoi que ce soit ! Le fumier de cheval a juste besoin d’être vieilli correctement, et il fournira aux plantes une source riche mais douce d’azote, entre autres nutriments importants.

La petite ferme et le cheval de trait

Si vous avez affaire à une petite surface, quelque chose comme 300 ou moins, les chevaux de trait pourraient valoir leur pesant d’or. Une petite exploitation, par exemple une ferme maraîchère de 30 acres, est un candidat parfait pour tirer profit de l’utilisation des chevaux. Une bonne équipe de deux chevaux peut labourer (retourner la terre dans un champ) deux acres par jour. La même équipe devrait être capable de cultiver environ 7 acres de cultures en ligne.

Qu'est-ce que l'équitation ?

Les petites exploitations laitières qui produisent leur propre foin peuvent bénéficier de l’utilisation de chevaux plutôt que de dépendre uniquement des tracteurs. L’utilisation d’une faucille pour couper le foin permet d’économiser sur les coûts de carburant.

Si vous avez un petit jardin maraîcher de cinq acres ou moins et que vous vivez dans un endroit qui vous permet d’élever un ou deux chevaux, vous devez absolument envisager cette option. Le labour, le hersage, le hersage à disque et le travail du sol peuvent tous être effectués avec des chevaux.

Les exploitations agricoles biologiques devraient notamment envisager l’utilisation de chevaux de trait. La réduction ou la suppression de l’utilisation de tracteurs, de motoculteurs et d’autres brûleurs de combustibles fossiles est un grand avantage pour l’environnement, et l’utilisation de la traction animale soutient l’agriculture durable.

Le transport à cheval

Exploitation forestière et autres types de transport

Les chevaux peuvent faire d’autres travaux que les travaux des champs. Ils peuvent également être utilisés pour l’exploitation forestière, en traînant les bûches hors des bois ou simplement en les déplaçant d’un endroit à l’autre. En fait, de nombreuses exploitations forestières dans le nord de l’État de New York utilisent encore des chevaux belges fiables pour transporter les grumes. Ces chevaux sont si bien entraînés qu’ils n’ont même pas besoin d’être conduits. Les chevaux au pied sûr et les poneys de trait font d’excellents travailleurs forestiers, et ces animaux sont capables d’accéder à des endroits dans les bois qu’aucun camion ne pourrait atteindre.

J’utilise souvent notre cheval pour transporter des souches de bois qui ont besoin d’être fendues. Nous l’utilisons aussi pour tirer des bûches hors des bois. Je l’ai vu gérer des pentes qui me semblaient terriblement raides, mais qui ne lui posaient aucun problème.

Les chevaux peuvent transporter à peu près tout ce dont vous avez besoin, à condition que la charge ne soit pas trop importante. Les outils à roues, également appelés matériel roulant, comme les chariots et les charrettes, aident beaucoup à augmenter la capacité de traction d’un cheval. Ils peuvent transporter des pierres, du foin, de la paille, de la nourriture, d’autres équipements ou à peu près tout ce qui doit être déplacé de A à B.

Leasing d'un cheval : ce que c'est et des conseils

Consommation de carburant

Le tracteur moyen qui effectue une tâche liée aux cultures consomme 7 litres de carburant par heure.

Préoccupations environnementales

Les chevaux ont besoin de carburant pour travailler correctement, mais il se présente sous la forme d’herbes et de trèfle, de foin et de céréales. Presque tous les outils agricoles tirés par des chevaux n’ont pas besoin d’essence ou de carburant diesel.

Passer d’un équipement à gaz à un équipement à cheval est bénéfique pour l’environnement car cela réduira votre empreinte carbone (émissions de dioxyde de carbone). L’utilisation de chevaux ou d’autres animaux pour la production d’énergie est plus durable à long terme, car il est inévitable que l’homme brûle tous les combustibles fossiles de la planète avant qu’ils ne puissent être reconstitués. Comme la pénurie de carburant et le prix élevé du pétrole continuent de poser problème, l’utilisation de chevaux continuera d’être moins coûteuse que l’utilisation d’un tracteur.

Le facteur coût

Un tracteur tout neuf coûte autant qu’une belle maison. En fait, il faut pratiquement prendre une hypothèque et louer l’engin. Vous pouvez acheter des tracteurs d’occasion pour 10 000 euros ou plus, peut-être un peu moins dans certains cas, mais il vaut mieux savoir comment les travailler vous-même et être prêt à payer ou à construire des pièces de rechange. Et préparez-vous à dépenser beaucoup d’argent pour le carburant.

Une équipe de chevaux bien dressés, entraînés et expérimentés, âgés de 4 à 8 ans, coûte généralement 1 700 euros en Pennsylvanie. Les frais vétérinaires annuels, hors urgences, s’élèvent à environ 300 euros par cheval, en fonction des soins que vous êtes en mesure de leur prodiguer vous-même (vaccins, vermifuges, etc.). Les chevaux de trait n’ont pas besoin d’être ferrés, sauf s’ils doivent traverser de nombreuses routes pavées ou de gravier. Ils doivent néanmoins se faire tailler les pieds par un forgeron ou un maréchal-ferrant plusieurs fois par an, ce qui représente généralement un coût annuel d’environ 400 euros par cheval.

Le moyen le plus simple de faire venir un cheval chez vous lorsqu'on vous appelle

Un cheval peut coûter jusqu’à 2 000 euros par an à nourrir si vous achetez du foin. Coupez-le et soignez-le vous-même (avec l’aide des chevaux et d’une faucilleuse) et les coûts d’alimentation baissent considérablement. Les chevaux de trait n’ont pas besoin de granulés ou de céréales coûteux. En fait, ils sont sujets à l’obésité, et les céréales doivent donc être limitées à ce dont le cheval a réellement besoin. Des blocs de minéraux et de sel doivent être fournis, bien sûr, et vous pouvez constater une augmentation de votre facture d’eau lorsque vous nettoyez et remplissez un réservoir d’eau de 100 litres tous les trois jours environ.

En fin de compte, même si vous achetez du foin, vous n’avez toujours pas dépensé 10 000 euros en un an pour votre équipe de deux chevaux. Les tracteurs ne font pas non plus de très bons animaux de compagnie, alors que les bons chevaux deviendront rapidement vos bons amis.

Enrichissement personnel et plaisir

Vous ne pouvez pas imaginer à quel point il peut être paisible de labourer un champ avec un cheval tant que vous ne l’avez pas fait. Vous n’entendez que le vent, la respiration du cheval, votre propre respiration, le son unique du sol pendant que vous le travaillez. Le labourage, bien que plus difficile si vous utilisez une charrue à conducteur marchant, peut être tout aussi agréable.

Lorsque vous labourez avec un tracteur, vous n’entendez pas la terre se détourner de votre charrue ; vous ne pouvez pas apprécier la beauté du beurre au couteau ; vous n’entendez rien d’autre que le tracteur.

Si vous voulez vivre une véritable expérience avec le monde, si vous voulez vous sentir vraiment connecté à la réalité, je vous recommande par-dessus tout de labourer quelques sillons avec un cheval.